Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : Si Charlie Hebdo continue à froisser les bigots, c’est qu’il n’est (...)

France : Si Charlie Hebdo continue à froisser les bigots, c’est qu’il n’est pas mort

dimanche 10 janvier 2016, par siawi3

Source : http://www.bfmtv.com/societe/caroline-fourest-si-icharlie-hebdoi-continue-a-froisser-les-bigots-c-est-qu-il-n-est-pas-mort-941045.html

Caroline Fourest : "Si Charlie Hebdo continue à froisser les bigots, c’est qu’il n’est pas mort"

04/01/2016 à 20h58

Par Elise Maillard

L’essayiste et l’ancienne collaboratrice du journal satirique était reçue lundi soir par Ruth Elkrief. Elle est revenue sur la une polémique du numéro anniversaire de Charlie Hebdo, un an après les attentats de janvier.

Un dessin à la une qui fait polémique, le numéro anniversaire de Charlie Hebdo un an après les attentats reste sur la même ligne. L’essayiste et réalisatrice, Caroline Fourest était l’invitée de Ruth Elkrief lundi sur BFMTV. L’ancienne collaboratrice du journal satirique a justifié cette caricature qui représente un Dieu barbu, armé d’une kalachnikov et à l’habit ensanglanté sous le titre : "1 an après, l’assassin court toujours".

Selon elle, Charlie Hebdo est un journal anticlérical d’où le dessin de Riss. "Si Charlie Hebdo continue à froisser les bigots, c’est qu’il n’est pas mort, c’est qu’il est toujours en vie", a-t-elle assuré. "On a une histoire d’anticléricalisme dans ce pays et une belle histoire", insiste-t-elle, estimant que les athées sont peu entendus en France.
Fourest dénonce la position "irresponsable" du CFCM

Elle a ensuite été assez critique vis-à-vis d’Abdallah Zekri. Le président de l’Observatoire des actes islamophobes du Conseil français du culte musulman a indiqué qu’il ne ferait rien pour commémorer les attentats de Charlie Hebdo parce qu’il a été choqué par la une. "Cela, c’est choquant", a-t-elle réagi avec insistance. "Qu’il soit choqué, grand bien lui fasse. Cela fait 10 ans qu’il est choqué par les dessins de Charlie Hebdo. Il ne les comprend pas, sincèrement on a tout essayé", a-t-elle avancé. Si l’essayiste lui reconnaît ce droit d’être choqué, elle critique en revanche le "chantage" à la non-commémoration des victimes des attentats.

"En tant que leader communautaire musulman, quelle image cela donne ? Je préfèrerais qu’il lutte contre le racisme antimusulman. Sincèrement, il y a du boulot. Quand Abdallah Zekri fait ce genre de sortie, qui le fait monter ? Ce n’est pas la une de Charlie, c’est sa réaction", avance-t-elle.

Et d’enfoncer le clou en ajoutant : "c’est triste pour les musulmans de France d’avoir des représentants de ce niveau-là. Après, les représentants de toutes les minorités sont souvent décevants". L’essayiste estime que la position du président de l’Observatoire des actes islamophobes du CFCM, "à ce moment", est particulièrement "irresponsable".