Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Les bibliothèques - Laïcité, censure, communautarisme, (...)

France : {Les bibliothèques - Laïcité, censure, communautarisme, violence

samedi 20 février 2016, par siawi3

Source : Comité Laicité République, 19 février 2016

Colloque organisé par le Comité Laicité République :
"Les bibliothèques-Laïcité, censure, communautarisme, violence"
samedi 19 mars
au
Palais Bourbon, salle Colbert

Il est impératif de s’inscrire en précisant vos nom, prénom, date et lieu de naissance à l’adresse suivante :
secretaire-generale-clr orange.fr

Aucune inscription ne pourra se faire après le lundi 14 mars.

Introduction

« Les bibliothèques – Laïcité, censure, communautarisme, violence »

Les bibliothèques de lecture publique et les bibliothèques universitaires ont connu depuis plus de trente des progrès majeurs. Bibliothèques « troisième lieu », « learning centers », bibliothèques en ligne, patrimoine numérique, reformation et évolution du personnel scientifique et technique, autant de voies qui font désormais des bibliothèques françaises un ensemble attractif, ouvert et dynamique.

Le paysage n’est pourtant pas idyllique. Les restrictions budgétaires frappent durement et ralentissent fortement le rythme de modernisation que ces institutions doivent soutenir pour rester attractives ; les projets de construction, d’extension, de rénovation, sont gelés, les crédits d’acquisition de documents physiques et numériques sont drastiquement réduits, la numérisation du patrimoine cherche un second souffle...

Mais il est d’autres dangers qui se profilent à l’horizon. En particulier, la neutralité de la bibliothèque devient un enjeu de domination sociale face à des groupes politiques, confessionnels ou ethniques qui ne supportent pas l’autonomie et la liberté absolue de pensée.

Dans les médiathèques publiques, des élus, même ceux qui viennent des partis de l’arc républicain, aiment à dicter aux professionnels leurs choix dans la constitution des collections, au nom d’une morale particulière, d’un positionnement politique sectaire, ou de l’élimination de textes considérés comme « blasphématoires ». Les représentants les plus extrêmes de l’islam politique exigent que l’on puisse dans la bibliothèque s’adonner aux ablutions et à la prière.

Dans les bibliothèques universitaires, les signes de l’inégalité assumée entre hommes et femmes se multiplient, les étudiants qui se réclament de la laïcité, de l’athéisme, sont soumis à une pression constante et parfois intimidante de ceux qui se chargent de faire respecter les édits célestes. Affiches et tracts fleurissent mystérieusement sur les murs, jeunes femmes et jeunes gens arborant les signes les plus ostensibles de leurs croyances sont de plus en plus nombreux.

Enfin, les bibliothèques brûlent... En 2005, une vingtaine de bibliothèques, plus encore que les écoles, ont été incendiées, pillées, dévastées, lors des émeutes des banlieues et depuis il ne se passe pas de trimestre sans qu’une triste nouvelle de ce genre ne vienne s’ajouter à une liste déjà longue, comme s’il fallait s’en prendre à ce lieu de liberté absolue de conscience et d’enrichissement personnel et collectif, comme s’il fallait recommencer Alexandrie chaque jour.

Face à ces dangers, étranglement budgétaire, censure politique, pression communautariste, destruction obscurantiste, où en sommes-nous aujourd’hui et que faisons-nous pour préserver et développer ces asiles de liberté, d’égalité, de fraternité et de laïcité, dans un monde changeant où la domination numérique ajoute encore au trouble en transférant vers les mains de grandes entreprises multinationales les moyens de la connaissance, du savoir, de l’information, de la culture et de la formation et dans celles de groupes obscurantistes qui y ont trouvé un outil férocement efficace, l’embrigadement de jeunes gens égarés ?

Programme :

Matin : La bibliothèque : des collections et des idées

 Introduction par Patrick Kessel, Président du Comité Laïcité République

 Présentation scientifique par Charles Coutel, Professeur émérite de Philosophie à l’Université d’Artois, directeur de l’Institut d’Étude des Faits Religieux...

 Interventions d’
o Anne-Sophie Chazeau, Directrice du Bulletin des Bibliothèques de France :
Bibliothèques publiques, bibliothèques laïques, même combat
o Aline Girard, Conservatrice générale, directrice du Département de la Coopération
de la BnF : La diffusion universelle des savoirs ; le patrimoine numérique au service des citoyens

 11h45-12h30 : table ronde avec les intervenants animée par Jean-Pierre Sakoun et questions

Après-midi : Les bibliothèques, lieux d’intégration et de confrontation des identités

· • Interventions de
o Jean-Marc Nicolle, Maire du Kremlin-Bicêtre, maître d’ouvrage de la Médiathèque
municipale « L’Écho » ouverte fin 2012 : L’Écho, lieu d’intégration laïque
o Robert Damien, Professeur émérite de Philosophie, Université de Paris Ouest :
Lecteur et électeur dans la matrice bibliothécaire

 15h00-15h45 : table ronde avec les intervenants animée par Charles Coutel et questions de la salle

 15h45-16h00 : Clôture par Jean-Pierre Sakoun.

Attendant la confirmation de deux autres participants, le programme définitif vous parviendra dans quelques jours

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en précisant vos nom, prénom, date et lieu de naissance à
secretaire-generale-clr orange.fr
Date limite des inscriptions : lundi 14 mars