Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Announcements > France : Grande marche "Debout les Mères, Debout les Femmes, Réveillez-vous (...)

France : Grande marche "Debout les Mères, Debout les Femmes, Réveillez-vous !"

Marche du 13 mars 2016

dimanche 6 mars 2016, par siawi3

Source : https://m.facebook.com/events/461992697342043?acontext={%22ref%22%3A3%2C%22action_history%22%3A%22null%22&aref=3&ref=bookmarks

Pour communiquer avec les organisatrices de la marche inscrive vous sur facebook

13 MARS 2016
Grande marche "Debout les Mères, Debout les Femmes, Réveillez-vous !"
Public évènement par Marine Grd et Nadia Remadna

dimanche 13 mars à 14:00 (UTC+01)
Paris Gare du Nord
112, rue de Maubeuge, 75010 Paris

A l’appel de l’association "La Brigade des Mères", avec Nadia Remadna :
VENEZ AVEC NOUS POUR DEFENDRE ET RECONSTRUIRE LA REPUBLIQUE

Dimanche 13 mars à 14h30 : Rassemblement Place de la République

Au programme :
11h : Pique-nique à Sevran, au Parc des Soeurs
14h : Départ devant la Gare du Nord (en face du café "Terminus Nord") pour une GRANDE MARCHE vers la Place de la République...

"La Brigade Des Mères" (BDM) appelle toutes les citoyennes et tous les citoyens désireux de reconquérir les territoires délaissés par la politique, provisoirement perdus pour la République, à participer à ce rassemblement pour la France, pour la République, pour la Laïcité.

LA BDM apporte des solutions concrètes à la dérive des jeunes et se prépare à ouvrir la première "Ecole des mères".
Sa présidente Sevranaise, Nadia Remadna, et les " brigadières" portent leurs gilets blancs quand elles interviennent sur des urgences dans les quartiers difficiles : des bagarres entre jeunes, un collégien qui risque l’exclusion, une fille qui a fugué, une mère battue, un enfant qui se coupe des siens…
« Plutôt que d’attendre la fatalité, on s’entraide pour que les jeunes fassent des études, pour devenir autre chose que dealeur, bagagiste, terroriste, ou aide à domicile », écrit Nadia Remadna, dans un livre intitulé « Comment j’ai sauvé mes enfants » (chez Calmann-Lévy)