Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Les deux-tiers des chrétiens ont quitté la Syrie

Les deux-tiers des chrétiens ont quitté la Syrie

jeudi 17 mars 2016, par siawi3

Source : https://www.lorientlejour.com/article/975887/les-deux-tiers-des-chretiens-ont-quitte-la-syrie-selon-leveque-dalep.html

Les deux-tiers des chrétiens ont quitté la Syrie, selon l’évêque d’Alep

Les deux-tiers des chrétiens syriens ont quitté le pays, a déploré mercredi à Genève l’évêque chaldéen d’Alep, Monseigneur Antoine Audo, lors d’une conférence de presse au siège de l’Onu à Genève. Photo d’archives. LOUAI BESHARA / AFP

Une majorité de Syriens sont encore en faveur du président Bachar el-Assad qui mérite le "respect", estime le Mgr Antoine Audo lors d’une conférence de presse au siège de l’Onu à Genève.

OLJ/AFP

16/03/2016

Les deux-tiers des chrétiens syriens ont quitté le pays, a déploré mercredi à Genève l’évêque chaldéen d’Alep, Monseigneur Antoine Audo, lors d’une conférence de presse au siège de l’Onu à Genève.

Au total, les chrétiens de Syrie sont passés de 1,5 million à quelque 500.000 en cinq ans de conflit, a-t-il ajouté.
A Alep, deuxième ville de Syrie ravagée par les combats, ils étaient 160.000 et ne sont plus que 40.000. Ces chrétiens sont rassemblés dans les zones contrôlées par le gouvernement, selon lui.

Une majorité de Syriens sont encore en faveur du président Bachar el-Assad qui mérite le "respect", a encore ajouté l’évêque chaldéen d’Alep, qui est convaincu qu’une solution ne peut être imposée de l’extérieur. Selon lui, 80% de tous les chrétiens du pays soutiendraient le président Assad en cas de réélection.
"Même les Sunnites voteraient Assad", a-t-il ajouté, en soulignant que les chrétiens "ne sont pas persécutés".

Devant la presse, Mgr Audo a dénoncé la "propagande occidentale" contre Bachar el-Assad qu’il n’exonère toutefois pas de toute responsabilité. Mais selon lui, les "groupes armés n’ont pas l’appui du peuple".
"La Syrie doit continuer avec ou sans Bachar el-Assad", a-t-il poursuivi. Les trois cathédrales d’Alep ont été presque entièrement détruites et des centaines de personnes ont été enlevées puis relâchées dans des villages chaldéens.

A Alep, la trêve en vigueur depuis le 27 février a permis "un certain soulagement" et d’apporter de l’eau et de l’électricité qui manquait depuis environ six mois. Venu à Genève pour une campagne de paix lancée par Caritas, Mgr Audo, qui est aussi président de Caritas Syrie, devait rencontrer le président de la Commission d’enquête de l’Onu sur la Syrie Paulo Sergio Pinheiro.