Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Allah n’est pas un politicien !

France : Allah n’est pas un politicien !

mercredi 18 mai 2016, par siawi3

Source : Le Courrier de la Marche Mondiale des Femmes contre les Violences et la
Pauvreté - N° 312 – 17 mai 2016

Allah n’est pas un politicien ! - Femen

Femen s’oppose à l’Islam politique lors du discours du Frère musulman Tariq Ramadan à la Rencontre Annuelle des Musulmans de France organisée par l’UOIF.

Femen proteste contre la venue de prédicateurs intégristes lors d’un rassemblement visant à politiser les musulmans de France sous l’égide des Frères musulmans ! Femen affirme que l’Islam politique est un totalitarisme, et un visage du fascisme ! Les Frères musulmans de l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France) organisent ce week-end le 33ème « Rassemblement des musulmans de France » au Bourget, avec pour thème « ensemble, construisons l’avenir ». L’UOIF n’est pas une association musulmane ordinaire. Elle diffuse l’enseignement très politique d’Hassan
Al-Banna, grand-père de Tariq Ramadan et fondateur des Frères musulmans. Ses paroles sont rapportées sur le site internet de l’UOIF, parmi les 20 principes pour mieux comprendre l’Islam :
« L’islam est une organisation complète qui englobe tous les aspects de la vie. C’est à la fois un état et une nation, ou encore un gouvernement et une communauté. C’est également une culture et une juridiction, ou encore une science et une magistrature. C’est également une lutte dans la voie de Dieu et un appel, ou encore une armée et une pensée ».
Les Frères musulmans se sont constitués en 1928 avec pour ambition de lutter contre l’ « emprise laïque occidentale », en formant une confrérie aux objectifs politico-islamistes assumés, pour changer la société vers plus d’Islam.
L’UOIF est actuellement classée organisation terroriste par les Emirats Arabes Unis.

En 2012, cette rencontre du Bourget devait faire venir le chef spirituel des Frères musulmans, Youssef Al Qaradawi, qui a légitimé le recours aux attentats-suicides et la peine de mort pour les homosexuels.
Cette année, nous trouvons d’autres prêcheurs de haine parmi les invités : Omar Abdelkafy, qui affirme que : « celle qui sort les cheveux découverts au vu de tout le monde, celle-là aura commis un péché qui mérite le châtiment de la tombe et le châtiment au jour du jugement dernier ... », qu’est « apostat, toute personne remettant en question l’islamité du voile », ou encore que « les juifs sont maudits » ; Issam Al-Bachir, secrétaire générale de l’Union des savants musulmans de Youssef Al-Qaradawi, qui appelle au djihad armé en Syrie, qui intervient au Bourget lors d’une
conférence contre la « radicalisation » ! ; Nabil Ennasri, qui débattait en 2014 à ce même salon avec Farida Belghoul, l’initiatrice dès Journées de Retrait de l’Ecole, contre la prétendue « théorie du genre » ; Ahmed Jaballah, qui désigne l’homosexualité comme « une déviance sexuelle », et qui avait participé aux manifestations réactionnaires contre l’autorisation pour les couples homosexuels de se marier, sous le prétexte que « c’est contre ce qu’il y a écrit dans le Coran ». Il
participe pourtant à la conférence « comment être bien ensemble ? » aux cotés de Tariq Ramadan.
Et, bien évidemment, Tariq Ramadan, qui fait désormais parti depuis mars de l’Union des savants de Youssef Al-Qaradawi, et qui participe ironiquement à la conférence « l’Islam politique existe t-il ? ».

Femen crie haut et fort qu’Allah, comme n’importe quelle création divine, n’est pas un politicien !
Le Coran n’est pas source de constitution ! Le projet totalitaire des Frères musulmans n’est pas compatible avec nos valeurs d’émancipation ! Femen croit en l’égalité homme-femme, aux droits des minorités sexuelles, et dénonce cette forme d’appel à la haine sous prétexte d’unir les musulmans de France !