Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Les enfants bourreaux de Daech

Les enfants bourreaux de Daech

dimanche 22 mai 2016, par siawi3

Source : http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/video-d-execution-mettant-en-scene-deux-enfants-francais-le-parquet-de-paris-ouvre-une-enquete_1454003.html#xtor=SEC-69

Francetv info avec AFP

Mis à jour le 17/05/2016 | 10:02, publié le 17/05/2016 | 00:01

Vidéo d’exécution mettant en scène deux enfants français : le parquet de Paris ouvre une enquête
La vidéo de 14 minutes, intitulée "Sur les traces de mon père" et diffusée dimanche par l’Etat islamique, met en scène un adolescent qui dit avoir vécu en France et être "le fils d’un combattant français mort en martyr", ainsi qu’un plus jeune garçon.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête après la diffusion par le groupe Etat islamique (EI) d’une vidéo suggérant que deux enfants présentés comme français avaient exécuté des prisonniers syriens, indique lundi 16 mai une source judiciaire. La vidéo de 14 minutes, intitulée "Sur les traces de mon père" et diffusée dimanche par l’EI, met en scène un adolescent qui dit avoir vécu en France et être "le fils d’un combattant français mort en martyr", ainsi qu’un plus jeune garçon.

L’identité des mineurs pas encore confirmée

"Leur identité n’a pas été établie à ce stade et leur nationalité n’est pas confirmée", affirme une source proche du dossier. L’enquête, ouverte dimanche pour apologie du terrorisme, assassinats en bande organisée et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et à la Sous-direction antiterroriste de la police judiciaire (SDAT).

A plusieurs reprises, l’EI a mis en scène des enfants ou des adolescents dans ses vidéos de propagande. En juillet 2015, une vidéo montrant des adolescents exécutant 25 soldats syriens avait été tournée dans le théâtre de la cité antique de Palmyre. Quelques mois plus tôt, c’est un enfant d’une dizaine d’années qui avait été mis en scène en train d’exécuter deux hommes présentés comme des agents russes.