Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Le Conseil Canadien des Femmes Musulmanes demande la libération d’Homa (...)

Le Conseil Canadien des Femmes Musulmanes demande la libération d’Homa Hoodfar

mercredi 15 juin 2016, par siawi3

Source : Canadian Council of Muslim Women / Le Conseil Canadien des Femmes Musulmanes. 13 Juin 2016

Libérez Homa Hoodfar de sa prison en Iran

URGENT : Please Sign and Circulate / Signez et distribuez cette pétition

VOIR EN FRANCAIS CI DESSOUS
Avaaz.org is circulating a petition calling on the international community, including the Canadian Government, the United Nations, the Amnesty International, Human Rights Watch as well as Canadian NGOs to pressure the Iranian government in order to secure the release of Professor Hoodfar.

Homa Hoodfar, a Canadian professor of Iranian origin and a world-renowned anthropologist of the Middle East who has an extensive publication record, has been imprisoned since her last visit to Iran. Prof. Hoodfar is not officially charged with anything, nor is there any evidence presented against her. She is denied the right to see her lawyer or family members, or access to her prescription medication for a rare neurological illness (Myasthenia Gravis) from which she suffers. At the age of 65, Professor Hoodfar’s health is of great concern to her family, especially because she suffered a mild stroke last year.

Professor Hoodfar’s arrest coincides with her ethnographic research conducted on women’s public role. Since her arrest, her family in Iran has not been allowed to see her and are highly concerned about her fragile health.

We call on the international community, including the Canadian Government, the United Nations, the Amnesty International, Human Rights Watch as well as Canadian NGOs to pressure the Iranian government in order to secure the release of Professor Hoodfar. This is not the first time that the Iranian Intelligence agency has arrested an academic without charges. The Iranian government needs to account for the unfair imprisonment of Homa Hoodfar.

================================

Mme Homa Hoodfar, professeure canadienne d’origine iranienne et anthropologue avec une réputation mondiale ayant publié plusieurs ouvrages, a été emprisonnée depuis sa dernière visite en Iran. Professeure Hoodfar n’a pas été formellement accusée d’aucun délit et il n’y a aucune preuve qui a été présentée contre elle. Elle est toujours démunie du droit de voir son avocat, ses membres de famille ou d’avoir accès à son médicament contre une maladie neurologique rare dont elle souffre (la myasthénie gravis). Madame la professeure Hoodfar a 65 ans et son état de santé préoccupe beaucoup sa famille, surtout étant donné qu’elle a eu un ACV léger l’année dernière.

Son arrestation coïncide avec sa recherche ethnographique sur le rôle public des femmes. Sa famille d’Iran n’a pas été autorisée à la voir depuis son arrestation et elle est très inquiète par rapport à son fragile état de santé.

Nous appelons la communauté internationale, y compris le gouvernement du Canada, l’Organisation des Nations Unies, Amnistie internationale, Human Rights Watch, ainsi que les ONG canadiennes à faire pression sur le gouvernement iranien pour obtenir la libération du professeur Hoodfar. Ce n’est pas la première fois que l’agence de contre-espionnage iranienne arrête une universitaire sans aucune accusation. Le gouvernement iranien doit rendre compte de l’emprisonnement injuste de Mme Homa Hoodfar.

Click here to sign this petition