Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > USA : Orlando, vu de Tunisie

USA : Orlando, vu de Tunisie

mercredi 15 juin 2016, par siawi3

Source : https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/140616/orlando-hillary-vous-avez-raison-mais-vous-n-avez-pas-tout-dit

Orlando : Hillary, vous avez raison, mais, vous n’avez pas tout dit !

14 juin 2016

Par salah horchani

Blog : Qui tolère l’islamisme récolte le terrorisme ( l’islamisme = l’islam politisé )

Avant de développer le titre de ce billet dans son paragraphe 2, je reproduis dans son paragraphe 1 un communiqué de l’association tunisienne SOS Terrorisme relatif à la tuerie d’Orlando.

1. Solidarité et compassion de l’association tunisienne SOS Terrorisme avec les familles des victimes

NON au terrorisme, NON à la barbarie

La barbarie se déchaîne à nouveau dans cet acte terroriste du dimanche 12 Juin 2016, perpétré dans un night-club d’Orlando, en Floride, aux États Unis par un Américano-afghan qui se proclame "soldat de Dieu" et "djihadiste". Un acte très rapidement revendiqué par l’État Islamique DAECH.

Il s’agit de l’opération terroriste la plus meurtrière commise sur le sol américain depuis le 11 Septembre 2001. L’attentat qui, jusque-là, a fait 50 morts et 53 blessés, confirme une fois de plus que le terrorisme djihadiste constitue un danger permanent pour le monde entier et pour toute l’humanité.

Profondément attristée par la perte de tant de vies innocentes, l’Association SOS Terrorisme condamne avec vigueur cet acte criminel odieux et présente ses condoléances aux familles des victimes et partage leur douleur et celle du peuple américain.

L’Association appelle, en ces tristes circonstances, toutes les organisations humanitaires et de lutte contre le terrorisme à conjuguer leurs efforts et à s’unir pour renforcer leur combat contre un fléau dont l’issue est la destruction du monde si on laisse ces djihadistes criminels poursuivre leurs plans génocidaires.

Il s’agit d’un combat sans merci et sans concession à mener contre ces ennemis de la vie, de l’humanité, de la liberté, du progrès et de la démocratie.

L’Association SOS Terrorisme
Le Président
Farouk Mellouki

°°°

2. Hillary, vous avez raison, mais, vous n’avez pas tout dit !

Suite à la tuerie d’Orlando qui a fait 50 morts,ce dimanche soir, la candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a dénoncé, hier lundi 13 juin 2016, à l’occasion d’un discours à Cleveland (Ohio), le rôle des ressortissants de l’Arabie saoudite, du Qatar, du Koweït et d’autres dans le financement mondial de l’idéologie extrémiste, en déclarant :

« Le terroriste d’Orlando est peut-être mort, mais le virus qui a empoisonné son âme est bien vivant (…) Il est plus que temps que les Saoudiens, les Qataris, les Koweïtiens et d’autres empêchent leurs ressortissants de financer des organisations extrémistes (…) Il faut qu’ils cessent de soutenir les écoles et les mosquées radicales qui ont conduit trop de jeunes sur le chemin de l’extrémisme dans le monde »1).

Dans cet horrible contexte2), il est bon de rappeler aux puissances occidentales, en général, et aux États Unis d’Amérique, en particulier, qui ont soutenu, et qui soutiennent encore, les Courants Islamistes du contre-Printemps Arabe, que, sans leur appui explicite, partial, inconditionnel et permanent, apporté à la politique expansionniste de l’État d’Israël, et leur appui implicite apporté au Courant Wahhabite Saoudien, en général, et à sa branche terroriste, en particulier, à l’époque de la guerre froide, pour contrer "l’ennemi communiste", il n’y aurait eu ni de 11-septembre, ni d’AQMI, ni de Terrorisme Islamiste International, Terrorisme qui risque d’embraser aujourd’hui, en premier, la Tunisie, pays-berceau du Printemps Arabe, ni d’attaque du Consulat des États Unis d’Amérique à Benghazi, le mardi 11 septembre 2012, attaque qui a conduit à l’horrible assassinat de quatre diplomates américains, ni d’attaque, le vendredi 14 septembre 2012, de l’Ambassade des États Unis d’Amérique et de l’École Américaine à Tunis [ Dieu merci ! cela s’est passé après la sortie des élèves ! ], ignoble et lâche attaque qui a, aussi, conduit à l’horrible mort de quatre assaillants, attaque qui a été planifiée et exécutée par le groupe « Ansar- al-Sharia » - dont les membres ont été considérés par Rached Ghannouchi comme étant ses propres enfants qui lui rappellent sa jeunesse, Rached Ghannouchi dont le parti est le protégé des États Unis d’Amérique, politiquement et financièrement - je disais donc attaque qui a été planifiée , exécutée et dirigée par leur Chef Seifallah Ben Hassine, dont le nom de guerre, pris dans les camps djihadistes d’Afghanistan et du Pakistan, est Abou Iyadh al-Tounsi, pur produit, deuxième génération, du dit appui occidental au Wahhabisme Saoudien.

Dans son dit discours à Cleveland, Hillary Clinton a omis de mentionner ces faits montrant incontestablement3) la responsabilité des États Unis dans l’émergence des mouvements islamistes y compris terroristes, en « jouant » cette carte contre [ledit ennemi communiste] ou les gêneurs potentiels de leurs intérêts. Et cela a été enfin reconnu officiellement, après plusieurs décennies de soutien politique, financier et logistique à ces mouvements, par la Secrétaire d’ État américaine Hillary Clinton (voir vidéo ci-dessous) : « Les gens contre qui nous nous battons aujourd’hui, nous les avons créés il y a vingt ans (…) Ronald Reagan [et] le Congrès dirigé par les démocrates (…) ont dit : (…) "recrutons ces moudjahidines (…) faisons venir aussi des gens d’Arabie Saoudite et d’ailleurs et laissons-les importer leur mouvement wahhabite et nous pourrons vaincre l’Union Soviétique " ».

http://www.youtube.com/watch?v=q3AOa-XXwx8&feature=related

Déjà, en 1998, Zbigniew Brzeziński, conseiller pour la sécurité nationale du Président Jimmy Carter de 1977 à 1981, affirma, dans une interview au Nouvel Observateur, que le Président Carter avait signé la directive pour la formation des moudjahidines bien avant l’invasion soviétique de l’Afghanistan pour « attirer les Russes dans le piège afghan ». Quand le journaliste l’interviewant lui demanda s’il n’avait pas regretté cela, il répondit : « Qu’est-ce qui était le plus important pour l’histoire du monde ? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique ? ». Il convient de mentionner dans ce contexte que c’est Zbigniew Brzeziński qui est le véritable parrain de l’idée que les forces islamistes pouvaient être utilisées contre l’Union soviétique.

Enfin, Hillary Clinton n’a accusé, dans ce discours, que les ressortissants des pays cités d’être les financiers du terrorisme international, alors qu’en réalité l’apport de ces ressortissants dans ce financement est négligeable à côté des dizaines, voire des centaines, de milliards de dollars mis à la disposition de ce terrorisme - et son antichambre, l’islamisme - par les monarques du Golfe eux-mêmes, avec à leur tête ceux de l’Arabie saoudite et du Qatar, et cela, depuis des décennies.

En conclusion, il est temps qu’Hillary Clinton et les autres comprennent que : Qui tolère l’islamisme récolte le terrorisme ! En Tunisie, on en sait quelque chose, car, combien d’enfants de Ghannouchi ont grandi dans le giron de son parti, Ennahdha ! Ces mêmes enfants de Ghannouchi qui se sont avérés, par la suite, être les auteurs des attentats terroristes perpétrés dans le pays, depuis notre Révolution.

Salah HORCHANI

1)https://www.youtube.com/watch?v=1Spptuiq6Bg

http://www.ouest-france.fr/monde/ameriques/etats-unis/tuerie-dorlando/extremisme-hillary-clinton-denonce-arabie-saoudite-koweit-et-qatar-4296988

2) Le texte qui suit dans ce paragraphe est la reprise d’un billet, tel quel, intitulé « À l’attention de Monsieur l’ Ambassadeur des États Unis d’Amérique en Tunisie » que j’ai publié le 18 septembre 2012 sous le lien ci-dessous, et cela suite à l’attaque de l’Ambassade des États Unis d’Amérique et de l’École Américaine à Tunis :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/180912/l-attention-de-monsieur-l-ambassadeur-des-etats-unis-d-amerique-en-tunisie

3) Le texte qui suit dans ce paragraphe est un extrait, tel quel, d’un billet intitulé « L’origine des assassinats politiques et des exécutions terroristes au Djebel Chambi en Tunisie » que j’ai publié le 30 juillet 2013 sous le lien suivant :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/300713/l-origine-des-assassinats-politiques-et-des-executions-terroristes-au-djebel-chambi-en-tunisie