Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : Le Front National et la laïcité

France : Le Front National et la laïcité

lundi 20 juin 2016, par siawi3

Source : www.marianne.net/jean-glavany-marine-pen-ne-defend-pas-laicite-guerre-contre-islam-100238546.html

Jean Glavany : "Marine Le Pen ne défend pas la laïcité mais la guerre contre l’islam"

Mercredi 09 Décembre 2015 à 17:19

Propos recueillis par
Bruno Rieth

Le député PS Jean Glavany, grand défenseur de la laïcité, revient pour Marianne sur cette pierre angulaire de l’édifice républicain qui fête ce mercredi les 110 ans de la loi sur la séparation des Eglises et de l’Etat. Il réfute l’idée d’une laïcité servant à combattre les religions et rappelle que ceux "qui ont été les plus farouches partisans de la laïcité étaient les protestants." Et de démonter l’idée d’une Marine Le Pen républicaine : "Madame Le Pen n’est pas du tout laïque".
Laurent Vu/SIPA

Marianne  : Pourquoi, selon vous, la question de la laïcité est particulièrement importante ?

Jean Glavany : Il faudrait être aveugle et sourd pour ne pas voir que le concept de laïcité et au cœur des débats qui agitent notre République qui doit, elle même, faire face à des agressions externes comme le terrorisme et des agressions internes avec la problématique du Front national.

Justement, un sondage Ifop, sorti aujourd’hui, traduit une évolution de la compréhension du concept de laïcité. De plus en plus de Français considèrent qu’elle est moins une manière de mettre sur un pied d’égalité les religions qu’un outil pour faire reculer l’influence des religions dans notre société…

Mais la laïcité ne met pas toutes les religions sur le même pied d’égalité. Je ne sais pas ce que ça veut dire une religion égale à une autre. On la mesure comment cette égalité ? En lieu de cultes ? En nombre de pratiquants ? Sur la capacité de telle ou telle religion à sauver les âmes ? Je ne sais pas ce que veut dire la notion d’égalité entre des religions. Par contre, je sais ce que ça veut dire l’égalité en terme de droit et de devoir. La laïcité, c’est le respect des différences des citoyens quels que soient leurs engagements de conscience. Tout le monde a le droit de croire, d’être athée ou agnostique. C’est à la fois le respect de tous de croire ou de ne pas croire. La laïcité, c’est la capacité de dépasser justement ces différences pour construire notre commun dans la République. C’est à dire notre histoire, la recherche de l’intérêt général, l’avenir de notre pays.

L’étiquette républicaine de Marine Le Pen est une usurpation de titre.

Sauf que l’on sent un glissement vers l’idée que la laïcité doit servir à combattre les religions…

Mais ce n’est pas l’objet de la République de combattre les religions. Si j’osais dire, elles se combattent très bien toutes seules… La laïcité n’a pas été faite pour combattre les religions. D’ailleurs, si vous êtes un peu historien et que vous vous replongez dans les débats d’avant 1905, ceux qui ont été les plus farouches partisans de la laïcité étaient les protestants. Parce qu’il était une minorité écrasée par la religion dominante qui était la religion catholique. Donc la laïcité n’a pas été conçue pour s’affronter avec les religions mais contre la domination d’une religion dans l’espace public, d’une religion contre l’intérêt général. La laïcité, c’est ça. C’est de dire que l’Etat est à l’abri de l’influence des religions, l‘Etat est neutre, séparé des religions qui vivent leurs vies selon leur liberté de conscience.

Il faut être méconnaisseur de l’histoire et de la République pour croire que la laïcité combat les religions. Il n’y a que madame Le Pen qui veut que la laïcité combatte non pas des religions mais une religion. Ce en quoi elle n’a rien compris à la laïcité. Son étiquette républicaine est une usurpation de titre et un vol à l’étalage.

Il faudrait donc faire plus de pédagogie pour endiguer ce « hold-up lexical » de la laïcité par le FN ?

Evidemment. C’est parce que l’on n’a pas suffisamment fait la pédagogie de la laïcité, que l’on ne l’a pas assez défendue, pas assez incarnée, pas assez promue qu’elle est récupérée. Nous avons laissé faire ce hold-up qui, à mon sens, va apparaître comme une supercherie, une malhonnêteté. Madame Le Pen n’est pas du tout laïque. Elle n’attaque qu’une religion et une seule, la religion musulmane et elle en défend qu’une et une seule, la religion catholique. Elle souhaite une revanche de la religion catholique sur la société française. Il suffit de l’écouter ou de voir sa nièce, Marion Maréchal-Le Pen, entretenir des affinités très grandes avec les milieux catholiques intégristes. Ce n’est pas du tout la laïcité qu’elle défend mais la guerre contre l’islam. C’est tout sauf la laïcité.

Au regard du résultat du premier tour des régionales, ce combat est mal parti…

Pour l’instant, le hold-up abuse un certain nombre de personnes mais dans la durée, quand la raison et la rationalité l’emporteront, la supercherie apparaîtra au grand jour.