Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Daech revendique l’attaque à la hache dans un train en Allemagne

Daech revendique l’attaque à la hache dans un train en Allemagne

mardi 19 juillet 2016, par siawi3

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/07/19/97001-20160719FILWWW00180-attaque-en-allemagne-pas-de-contact-etabli-avec-l-ei.php

Attaque en Allemagne : pas de contact établi avec l’EI

Par Lefigaro.fr avec AFP

Mis à jour le 19/07/2016 à 14:00 Publié le 19/07/2016 à 14:00

Les autorités allemandes ont affirmé aujourd’hui n’avoir à ce stade "aucun indice" montrant que le jeune Afghan auteur d’une attaque à la hache dans un train était connecté avec l’organisation Etat islamique (EI), bien que cette dernière ait revendiqué l’attentat.

"En l’état actuel de l’enquête, aucun indice sur les lieux n’a été trouvé qui établirait une connexion entre ce jeune homme et des réseaux islamistes", a souligné le ministre de l’Intérieur de Bavière, Joachim Herrmann, lors d’une conférence de presse à Munich (sud). L’EI a revendiqué cette attaque à la hache et au couteau perpétrée la veille par un demandeur d’asile de 17 ans dans un train qui a fait quatre blessés, des touristes de Hong Kong, une première en Allemagne. L’organisation a affirmé que le jeune demandeur d’asile, chez qui un drapeau du groupe EI fabriqué artisanalement a été retrouvé, était un de ses "combattants", selon l’agence Amaq liée à l’EI. Il a été tué par la police après avoir pris la fuite. L’attaque a également été revendiquée par l’EI dans le bulletin d’information de sa radio, al-Bayan.

La police a aussi découvert dans la chambre de l’agresseur "un texte écrit en pachtoune, qui comporte à la fois des écritures en arabe et en latin, indiquant aussi qu’il s’agit de quelqu’un qui s’est radicalisé tout seul récemment", selon le ministre allemand. "Le texte évoque la vie des musulmans, dit que les musulmans doivent se défendre et s’affirmer", a poursuivi M. Herrmann. Il pourrait également y avoir un message d’adieux à son père dans ce texte. Les premiers témoins interrogés ont fait état de leur incrédulité, jugeant cet acte "complètement incompréhensible" et évoquant "un homme calme, équilibré", "un musulman pas très pratiquant", selon les mots du ministre, "qui se rendait à la mosquée pour les fêtes religieuses". Mais aucun des témoins interrogés jusqu’ici ne le considérait comme "radical ou fanatique".

De récents attentats, en particulier à Nice où 84 personnes ont été tuées le 14 juillet, soulèvent de nouvelles questions sur les moyens pour les services de sécurité de prévenir de tels actes individuels de violence commis au nom du groupe EI.

°°°

Source : http://www.lavoixdunord.fr/france-monde/daech-revendique-l-attaque-a-la-hache-dans-un-train-en-ia0b0n3639801

Daech revendique l’attaque à la hache dans un train en Allemagne

Publié le 19/07/2016 - Mis à jour le 19/07/2016 à 14:31

avec AFP

Un drapeau de l’organisation État islamique a été retrouvé dans la chambre du jeune demandeur d’asile afghan qui a blessé quatre personnes lundi soir dans un train régional allemand en les attaquant à la hache et au couteau. L’EI affirme que l’attaque en Allemagne a été menée par un de ses « combattants »

« Lors de la fouille de la chambre où il vivait un drapeau de l’EI fabriqué artisanalement a été retrouvé », explique le ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Herrmann, à la chaîne de télévision publique ZDF, évoquant aussi un témoin affirmant que le jeune agresseur, qui a été tué par la police, a crié « Allah Akbar » (Dieu est grand).

Le ministre régional a toutefois jugé qu’il fallait maintenant voir dans quelle mesure il appartenait vraiment à la mouvance islamiste et dans quelle mesure il se serait « radicalisé tout seul très récemment ».

Cet Afghan de 17 ans, arrivé il y a deux ans en Allemagne en tant que mineur non accompagné et demandeur d’asile depuis l’an dernier, a agi seul, a-t-il expliqué. « Il était seul (…) dans le train. Il a commis les faits tout seul », a-t-il expliqué à la télévision.

Une trentaine de personnes dans le train

Lundi soir vers 21h15 locales, le jeune demandeur d’asile, hébergé depuis deux semaines dans une famille d’accueil, a grièvement blessé quatre passagers d’un train régional. Une unité spéciale d’intervention de la police allemande (SEK) a fait feu et tué le jeune homme lorsqu’il a tenté de s’en prendre à elle avec ses armes blanches.

Les faits se sont produits vers 21h15 heure locale (19h15 GMT) à bord de ce train régional transportant une trentaine de personnes assurant une liaison entre les villes de Treuchlingen et Wurtzbourg en Bavière (sud). « Peu avant d’arriver à Wurtzbourg, un homme a agressé des passagers avec une hache et un couteau », a déclaré un porte-parole de la police locale.

« Il y a quatre blessés graves et un blessé léger », parmi lesquels « au moins deux femmes », qui ont tous été hospitalisés, a-t-il ajouté. Quatorze personnes ont été traitées pour un choc psychologique sur place.

Un riverain, qui a pu pénétrer dans le convoi, a décrit une « scène de boucherie » à l’intérieur du train, selon l’agence de presse DPA, avec des traces de sang et des pansements laissés sur place par les équipes de secours.

Un précédent en mai

En mai dernier, un déséquilibré de 27 ans avait commis une agression similaire au couteau, également dans un train régional du sud du pays, faisant un mort et trois blessés.

La police avait là aussi dans un premier temps évoqué une piste islamiste car l’agresseur avait crié « Allah est grand », avant de revenir en arrière quand il s’est avéré qu’il souffrait de troubles psychiatriques.

Si la piste d’un attentat à motivation jihadiste devait se confirmer, venant de surcroît d’un demandeur d’asile, le fait serait de nature à rallumer le débat en Allemagne sur la politique d’ouverture généreuse de la chancelière Angela Merkel à l’égard des réfugiés.