Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : Journée Sans Voile

France : Journée Sans Voile

lundi 25 juillet 2016, par siawi3

Source : Femmes sans voile d’Aubervilliers

Journée de Femmes sans voile

10 juillet 2016

Lalia Ducos,
présidente de I F C D U - WICUR (Initiative de Femmes pour la Citoyenneté et les Droits Universels)

je viens d’ un pays , l’Algérie, qui a subi les massacres , les ravages de l’intégrisme musulman.( je ne reviendrai pas sur cette période sanglante) Pour beaucoup cette année est le 20ème anniversaire de leur assassinat.

Je l’ai vu à l’œuvre pour une visibilité dans l’espace public .I j’ai vu avec quelle habilité il utilise la notion d’identité culturelle, autre strategie efficace pour tous les intégrismes religieux.

Cette visibilité, les islamistes l’ont obtenue d’abord par l’offensive vestimentaire.

Aussi faut il voir le voile islamique ,comme un symbole , un étendard islamique même si certaines femmes voilées pensent obéir à des injonctions prétendument divines.

Car, enfin derrière le voile , le hidjab , la burqa, qu’importe la taille du tissu, c’est bien la place de la femme qui est évoquée, une place sacralisée dans le projet de société des fondamentalistes islamistes. La politisation du corps des femmes est aussi chose commune à tous les extrémistes religieux.

Le foulard prétendument islamique est une camisole de force pour contenir un soi disant diable au corps de femmes réduites à un sexe, à une tentation ambulante exposée aux hommes réduits à l’état d incapacité à contrôler leurs pulsions, n’est ce pas une insulte pour les hommes !

Le foulard est une affaire essentiellement politique,les femmes sont influentes au sein de la famille , les convaincre , les gagner à l’idéologie islamiste c’est aussi agir au sein de la famille ; Aussi faut il voir la propagande en faveur du voile comme un bon moyen de recrutement.

Nous connaissons les moyens de destruction de l’esprit, d’embrigadement à travers les chaines satellitaires du Golfe dont nous connaissons les moyens financiers, et aussi à travers les mosquées, par des prédicateurs ignares et des théoriciens obscurantistes

Ce foulard que certains ont cherché à banaliser au nom d’un soi disant respect des cultures est le symbole de la domination patriarcale, de l’enfermement de la femme, enfermement que les iraniennes , les afghanes, les algériennes et les femmes de tant d’autres pays ont refusé et ont payé de leur vie ;

Des hommes démocrates ont aussi sacrifié leur vie contre cette idéologie totalitaire qu’est l’intégrisme islamiste , un intégrisme qui a fait main mise sur l’Islam à des fins politiques.

La bataille du voile a ouvert la voie à d’autres revendications : dispense pour les filles de participer aux activités sportives, remise en question de la mixité, aménagement de lieux de prières, mais plus grave est la modification des programmes d’enseignement.

Comme l’a dit si bien Abdelaziz kacem,homme de lettres tunisien , arabe et musulman lors d’un colloque organisé par Forum femmes mediterranée, à Marseille en 2003

« l’intégrisme cherche toujours le soin de vider au préalable la tête qu’il cherche à couvrir »

S’adressant aux femmes qui se voilent soit par mimétisme, ou tout simplement pour échapper à la très forte pression sociale, il nous apprend que ce vêtement était ignoré par 2 grandes dames du 1er siècle de l’islam:l’arrière petite fille du prophète Mohammed et la petite fille du calife Abou bakr , qui tenaient salon littéraire à Médine parfaitement dévoilées.

Nous militantes féministes musulmanes et laiques , disons que nous sommes contre le port du voile et sa symbolique .

Nous faisons la distinction entre Islam, musulmans et intégristes qui est une distinction fondamentale.

Partout dans le monde musulman, il existe des femmes et des hommes , croyants et non croyants, nés dans les familles musulmanes, qui se battent contre les intégristes au péril de leur vie.

Nous luttons avec les militantes des pays où la religion est religion d’État pour la séparation du religieux et du politique c a d la laicité.

La laicité est la seule valeur républicaine qui garantie le droit à l’égalité des femmes et préserve la liberté de conscience , la liberté de pensée , la liberté de croire ou ne pas croire.

Aujourd’hui cette laïcité est mise à mal ; et par les intégristes religieux, et par les réponses données par le gouvernement français qui, pour avoir la paix sociale, choisit de discuter avec les dirigeants religieux, auto proclamés, non élus, non représentatifs.

La laïcité, tout en affirmant la liberté de conscience refuse qu’une religion impose des prescriptions ; la laïcité a l’obligation d’assurer l’égalité de tous dans la sphère privée et dans la sphère publique « la loi respecte la foi tant que la foi n’entend pas dicter la loi »

Les dérives de nos dirigeants, l’attrait du multiculturalisme qui existe dans certains pays , le racisme et la xénophobie de l’extrême droite d’autre part , rendent difficile le travail des militantes féministes.

je termine en disant notre déception de voir rejeter le projet de loi pour un statut autonome des femmes migrantes , statut qui leur permettrait d’acquérir cette liberté en tant que citoyenne à part entière et sujet de droit .