Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Quelques perles et exactions de l’islamiste Merdogan, modèle du tunisien (...)

Quelques perles et exactions de l’islamiste Merdogan, modèle du tunisien Ghannochet

mercredi 27 juillet 2016, par siawi3

Source : https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/250716/quelques-perles-et-exactions-de-l-islamiste-merdogan-modele-du-tunisien-ghannochet

Blog : Qui tolère l’islamisme récolte le terrorisme ( l’islamisme = l’islam politisé )

25 juil. 2016

Par salah horchani

Ghannochet (sobriquet que j’ai attribué à Rached Ghannouchi, Président-Fondateur et Guide suprême du Parti islamiste tunisien Ennahdha, pour des raisons que l’on peut deviner) ne cesse de citer, à tous vents, la Turquie de Merdogan comme un modèle pour Ennahdha.

1. Quand Merdogan cite Hitler en exemple

Pour défendre l’instauration d’un régime présidentiel fort dans son pays, Merdogan prend l’Allemagne d’Hitler comme modèle constitutionnel.1)

2. Que pense Merdogan de la Résistance kurde ?

Pour Merdogan, les rebelles kurdes sont des « athées » et des « zoroastriens ».2)

3. Mergodan est le « gardien du vagin des femmes turques »

Lors d’un discours à Istanbul, retransmis à la télévision, Merdogan a déclaré : « On nous parle de contraception, de planning familial. Aucune famille musulmane ne peut avoir une telle mentalité. » « Ce que dit mon Dieu, ce que dit mon cher prophète, nous irons dans cette voie », a-t-il poursuivi. Pour Merdogan, les femmes ne peuvent naturellement pas être l’égal des hommes, « la femme est avant tout une mère », « Notre religion a défini une place pour les femmes : la maternité », a-t-il spécifié, et l’avortement est un « crime contre l’humanité » a-t-il dit. Quant aux naissances par césarienne, il s’y oppose catégoriquement : « Je m’oppose aux naissances par césarienne » a-t-il affirmé. Ces prises de position liberticides contre les femmes ont conduit Aylin Nazliaka, députée du parti républicain du peuple (CHP, opposition), à qualifier Mergodan de « gardien du vagin des femmes turques ».3)

4. Quand le parti de Ghannochet soutient les exactions de celui de Merdogan

Le parti Ennahdha, par un communiqué officiel signé par Ghannochet lui-même, s’est évidemment réjoui de l’échec du coup d’État militaire contre Merdogan , mais n’a pas soufflé mot sur la purge à grande échelle et les actes de violences - allant jusqu’à la torture systématique avérée, dénoncée par Amnesty international4), et le lynchage - qui ont suivi, et cela contre des dizaines de milliers de citoyens parmi les policiers, les militaires, les magistrats, les gouverneurs, les parlementaires, les universitaires, les journalistes,...5) . Bien au contraire, beaucoup de ses partisans, et même au plus haut niveau de ce parti, sont allés jusqu’à se réjouir de ces terribles exactions, à l’exemple de « Noureddine Bhiri, avocat de son état, éminent dirigeant nahdhaoui [vice-président d’Ennadha chargé du bloc parlementaire du parti] et, surtout, ancien ministre de la Justice [qui], sur sa page Facebook et dans des propos recueillis par le quotidien al-Chourouk, se réjouit de voir de jeunes recrues, qui ne faisaient qu’obéir à leurs supérieurs, se faire désarmer, dénuder, battre, à mort, pour beaucoup, par une populace enragée. Que des islamistes tunisiens subalternes s’égayent et festoient devant des scènes de lynchage abominables, c’est dans la nature des suppôts, mais qu’un juriste tel que M. Bhiri, s’en délecte en jubilant, cela donne froid dans le dos et accrédite les soupçons sur certains assassinats » 6).

Aux dernières nouvelles, dans ce contexte de purge de masse monstre, la Turquie a annoncé le 21 juillet 2016, par la voix de son vice-premier ministre Numan Kurtulmus, qu’elle suspend temporairement la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH)7).

5. Ma position

Pas de coup d’État troufion, pas de coup d’État Merdogan !

Salah HORCHANI

1) http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/turquie-erdogan-cite-hitler-en-exemple-avant-de-faire-marche-arriere_1750028.html

2)http://abonnes.lemonde.fr/international/article/2016/05/28/en-turquie-le-president-erdogan-veut-lutter-jusqu-au-bout-contre-les-athees-du-pkk_4928385_3210.html

3) a.http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2016/05/31/m-erdogan-exhorte-les-musulmans-a-bannir-la-contraception_4929696_3214.html

b.http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/turquie-le-president-erdogan-invite-les-femmes-a-avoir-au-moins-trois-enfants_1799128.html

c.http://abonnes.lemonde.fr/europe/article/2014/11/24/turquie-erdogan-affirme-que-les-femmes-ne-peuvent-naturellement-pas-etre-l-egal-des-hommes_4528427_3214.html

d.http://abonnes.lemonde.fr/international/article/2012/05/29/m-erdogan-gardien-du-vagin-des-femmes-turques_1708960_3210.html

4)https://www.amnesty.org/en/latest/news/2016/07/turkey-independent-monitors-must-be-allowed-to-access-detainees-amid-torture-allegations/

5)https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/190716/photo-du-jour-le-fuehrer-brun-vert

« Le nombre total des individus chassés de leur fonction, interdits d’exercice ou même arrêtés, s’élève d’ores et déjà à plus de 61 000, incluant notamment : pour le ministère de la Justice, 2875 juges ; pour les services du Premier ministre, 257 fonctionnaires et employés ; pour le ministère de l’Intérieur, 8777 fonctionnaires de police et de gendarmerie, gouverneurs de provinces et gouverneurs locaux, employés ; pour le ministère de l’Education nationale, 21 738 suspensions ; pour l’Enseignement supérieur, 116 professeurs dont 4 recteurs, auxquels s’ajoutent les 1577 doyens dont la démission est exigée ; pour le ministère de la Famille et des affaires sociales, 393 fonctionnaires ; pour le ministère des Finances, 1500 employés ; pour la Sécurité nationale, 100 membres des services ; pour le Conseil de surveillance du marché de l’énergie, 25 employés ; pour le ministère du Développement, 16 employés ; pour le ministère des Eaux et forêts, 197 employés ; pour le ministère de l’Energie et des ressources naturelles, 300 employés ; pour le ministère de la Jeunesse et des sports, 245 employés ; pour le ministère de l’Environnement et de l’urbanisation, 70 employés ; pour le Conseil supérieur de la radio-télévision, 29 employés ; pour l’Agence de contrôle et de régulation bancaire, 86 employés ; pour le ministère du Commerce extérieur et des douanes, 176 employés ; pour la Haute autorité de la concurrence, 8 employés ; pour la Cour de justice militaire, 35 employés ; pour le ministère de la Défense, 7 employés ; pour la Bourse d’Istanbul, 52 employés… En outre, 21 000 licences d’enseignement dans les écoles privées ont été révoquées »*.

*http://www.liberation.fr/debats/2016/07/24/nous-demandons-a-l-ue-d-exiger-de-la-turquie-un-retour-a-l-etat-de-droit_1468162

6)http://www.leaders.com.tn/article/20174-orages-en-turquie-derapages-de-nos-islamistes

7) La CEDH, qui fut instituée à Rome le 4 novembre 1950, est en vigueur depuis le 3 septembre 1953. Elle représente le traité majeur du Conseil de l’Europe qui regroupe 47 pays membres : les États européens mais aussi d’autres pays dont la Turquie.