Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Algérie : Burqa sur Seine : Tu gardes le haut, tu enlèves le bas ! – La (...)

Algérie : Burqa sur Seine : Tu gardes le haut, tu enlèves le bas ! – La burqa, un « libre choix » ?

mercredi 24 août 2016, par siawi3

Source : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2016/08/23/hakim.php

L’Allemagne s’achemine vers une interdiction partielle de la burqa.

mardi 23 août 2016,

par Hakim LAALAM

Je ne comprends toujours pas cette intelligence Rive gauche de la Seine, mais aussi de l’oued El-Harrach qui veut nous expliquer qu’il faut défendre le libre choix de porter la burqa et le niqab. Et je ne parle même pas ici de l’actrice Isabelle Adjani qui vient de se joindre au concert des pleureuses et qui serait capable demain de plaider avec autant de vigueur pour la liberté des pingouins à changer de smoking si cela pouvait lui permettre de faire parler d’elle encore un chouia. Non ! Je fais allusion ici aux « intellectuels » des deux bords pollués des cours d’eau qui considèrent que la burqa et le niqab sont des « choix ». Parce que la fille qui naît, qui vagit à peine, choisit d’emblée, d’entrée de vie, de se murer dans une burqa, c’est ça ? Parce que cette prison de tissus et de voiles grillagés, c’est la liberté de penser, yek ? Parce que gommer ce qui fait ton corps, ton âme, ta différence et l’affirmation de ton existence entière et non castrée, c’est une avancée démocratique, wallah ? Conneries de bobos en manque de causes émoustillantes. Crise de « penseurs » n’ayant jamais vraiment digéré d’avoir raté Mai 68 et autres haltes révolutionnaires. Et qui, aujourd’hui, se jettent comme des morts-de-faim sur tout petit rocher à défendre, l’élevant au rang de 6e continent des libertés nouvelles ! La burqa et le niqab sont un crime contre la personne humaine.

Aucune médication ni vaccin « miracle » n’inocule dans le ventre de la maman l’envie au fœtus femelle de porter la burqa ou le niqab une fois sorti de là. C’est l’homme castrateur, c’est l’intégrisme qui installe de force cette citadelle vestimentaire dans la tête des êtres humains et tout autour de leurs corps comme autant de barbelés et de menottes. Que les bobos des rives des deux oueds, ici et là-bas, se trouvent d’autres causes ! J’ai entendu que les carpes d’élevage se plaignaient ces derniers temps du sur-gavage en antibiotiques de la part des éleveurs. Voilà une bonne cause ! Pour le reste, ici, maintenant et demain, la burqa et le niqab sont considérés comme un crime contre l’humanité en devenir. Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.