Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Interview avec K.J, athée Irakien

Interview avec K.J, athée Irakien

samedi 27 août 2016, par siawi3

Source : http://solidairesathees.blogspot.fr/

Publié le13 Juin par solidaireathées

Paroles d’athées (4) : Interview avec K.J, athée Irakien

Cette interview a été réalisée par mail début juin 2016

Bonjour, je suis très content de participer à cette interview, mais permettez-moi d’abord de me présenter. Je suis un athée arabe d’origine musulmane vivant en Irak, un cyber-activiste et l’administrateur de plusieurs groupes de discussions athées sur Facebook qui totalisent prés de 40 000 membres.

Question : Quand êtes-vous devenu athée ? Cela a-t-il été un processus long ou court ? Y-a t-il eu des lectures importantes ?

Hé bien j’avais des doutes quant à Dieu et la religion depuis mon enfance mais j’essayais toujours de les oublier car je pensais que c’était le diable qui cherchait à me tromper. J’ai renoncé à l’islam il y a un an après avoir visité quelques sites internet athées : cela a été un processus rapide et simple pour moi car j’avais déjà ces doutes qui dataient de l’enfance et soudainement ils sont revenus au premier plan. Le livre le plus important dans ce processus a été le Coran même, deux semaines de lecture m’ont permis de voir les erreurs scientifiques et les versets immoraux qu’il contient et ainsi de devenir agnostique pendant six mois puis athée jusqu’à aujourd’hui.

Est-ce que vous avez proclamé votre athéisme ou est-ce que vous avez préféré le garder pour vous ? Est-ce que vous avez rencontré d’autres athées ?

Je n’ai pas proclamé mon athéisme au grand jour car je pouvais être exposé à divers risques, dont l’assassinat, mais je suis actif sur les réseaux sociaux et j’ai reçu quelques menaces à cause de cela. J’ai de la chance car je suis l’homme le plus âgé dans ma famille, dans laquelle par ailleurs il n’y a pas d’extrémistes, ils savent que je suis athée mais ils n’ont pas essayé de me tuer. Ils essaient toujours de me re-convertir à l’islam, et m’ont insulté quelques fois.
Je n’ai pas rencontré d’athées ailleurs que sur les réseaux sociaux car il serait dangereux de parler d’athéisme en public, mais il est possible que j’ai rencontré des athées sans savoir qu’ils sont athées.

Dans la pétition, vous parlez de persécutions provenant de la famille, de la société, du gouvernement, etc.. Pouvez-vous nous donner quelques détails sur la manière dont ces persécutions se produisent ?

Cela dépend de beaucoup de facteurs comme l’endroit où vous vivez, et l’atmosphère qui règne dans la maison, la situation du voisinage. Mais je vais en parler en général, en commençant par la famille car ces persécutions ne sont pas recensées. Souvent la famille découvre que l’un des siens est athée en fouillant sur son portable ou sur son ordinateur, c’est ensuite que les persécutions commencent et elles varient selon les familles. Certains athées sont insultés par leurs proches, certains sont battus et jetés hors de la maison, tandis que d’autres sont complètement répudiés et sont parfois même assassinés par des membres de leur famille ( des crimes d’honneur pour laver l’affront fait à la tribu). Ce genre de meurtre n’est pas rapporté dans les médias car c’est considéré comme une honte pour la famille si l’un des siens est un apostat. J’ai remarqué que les femmes étaient plus sujettes aux violences domestiques, tandis que les hommes étaient plus souvent répudiés.
D’un autre côté, les athées sont exposés aux persécutions venant d’amis, de collègues, de voisins et mêmes de complets étrangers. Ces persécutions peuvent prendre diverses formes : perte d’emploi, ostracisme social, coups, kidnapping et assassinat. Ces persécutions sont approuvées par les autorités religieuses (fatwa) et par ce qui est appelé la loi islamique, la sharia.
Du côté du gouvernement, les athées tombent sous le coup des lois locales ( lois sur le blasphème, peine de mort pour apostasie). Encore une fois, les peines varient selon les pays, allant d’un an d’emprisonnement, à 10 ans avec des coups de fouet et parfois même la peine de mort.
De ce fait quant un athée subit les persécutions de sa famille ou de son milieu social il ne peut demander de protection juridique et pourrait au contraire se trouver inculpé.

Certains pensent que l’athéisme est une forme d’ « occidentalisation ». Qu’en pensez-vous ?

L’athéisme en soi n’est pas une culture occidentale, c’est une culture humaniste qui se concentre sur les êtres humains et leurs droits plutôt que sur on ne sait quel pouvoir surnaturel vivant dans la galaxie d’Andromede. L’athéisme et la culture occidentale partagent probablement beaucoup de choses, car l’ouest est devenu libéral mais du temps de l’URSS l’athéisme était considéré comme quelque chose venant de l’Est. Donc peu importe que cela vienne de l’est ou l’ouest, puisqu’au bout du compte nous vivons sur un petit point du vaste univers et malgré ces fausses allégations, il n’y a rien de grave avec l’occidentalisation. L’ouest a contribué au progrès dans de nombreux domaines comme les droits de l’homme, les sciences, l’industrie, etc.. Et nous avons des centaines d’années de retard sur l’Ouest, selon moi toute culture qui respecte les droits humains est la bienvenue.

Pensez-vous qu’il y a beaucoup d’athées arabes ?

Il est très difficile de donner un chiffre car l’athéisme se développe sur les sites de réseaux sociaux, particulièrement Facebook, du fait du risque associé au fait de proclamer son athéisme en public. Pour faire une estimation, je dirais qu’il y a environ 300 000 athées arabophones , avec environ 5000 athées actifs dans les discussions et qui sont de ce fait exposés directement. Beaucoup des autres préfèrent ne pas se mettre au premier plan, ils suivent peut-être des pages et des groupe athées pour lire des articles mais ils préfèrent ne pas participer aux discussions. C’est pour cela que je en peux donner que des estimations.

Dites nous s’il vous plait ce que les athées occidentaux peuvent faire pour aider les athées des pays musulmans ?

Comme les athées occidentaux vivent dans des pays laïques qui respectent leurs citoyens, il n’y a pas grand chose qu’ils puissent faire pour aider les athées arabes. Nous avons besoin d’impact médiatique, nous sommes privés de voix donc la première chose que les athées occidentaux peuvent faire c’est d’attirer l’attention des médias et du publique sur notre situation. Il faut aussi attirer l’attention des décideurs quand c’est possible, encourager les ONG qui s’occupent des droits de l’homme de prendre ce problème au sérieux et essayer d’atteindre le conseil des droits de l’homme de l’ONU pour qu’il fournisse une véritable solution. J’ai d’ores et déjà créé une pétition adressée au CDHONU pour qu’il protège les athées et libres-penseurs qui vivent dans les pays musulmans, il faut faire connaître cette pétition au public occidental et récolter autant de signatures que possible avant de la soumettre au conseil des droits de l’homme de l’ONU.
le lien  : ink : https://www.change.org/p/united-nations-human-rights-council-protect-atheists-and-ex-muslims-in-the-islamic-countries

Pour finir, je voudrais vous remercier pour me donner l’occasion de m’exprimer sur un des problèmes les plus importants que nous rencontrons dans les pays musulmans, en vous souhaitant à vous et vos concitoyens de vivre dans la paix et le bien-être.