Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Céder aux exigences des obscurantistes n’apporte ni paix sociale ni (...)

France : Céder aux exigences des obscurantistes n’apporte ni paix sociale ni sureté dans l’espace public

jeudi 1er septembre 2016, par siawi3

Source : Regards de Femmes

27.08.2016

Michèle Vianès

Le burkini correspond tout à fait la stratégie en tenaille des islamistes que je dénonçais en 2004 dans « Les islamistes en manœuvre silence on manipule ». Ils s’attaquent au principe républicain concernant l’égalité femmes-hommes. S’il n’y a pas de réaction, ils avancent une nouvelle revendication. Et de lâcheté en lâcheté, ils déconstruisent les acquis si difficilement obtenus de l’égalité femmes-hommes.

S’il y a des réactions, les islamistes jouent à la fois sur la victimisation et la menace. Le refus d’accepter une régression des droits des femmes serait une agression contre le droit de pratiquer la religion musulmane et du racisme. "Pauvres victimes" de la laïcité et de l’extrême droite, ils et elles mettent ainsi dans leur camp la gauche et les communautaristes, qui partagent donc la politique islamiste d’assimilation-captation de toutes les personnes de confession ou de filiation musulmane dans une « race ». Dans le même temps procès ou menaces de procès contre les Républicains et les féministes qui ne sont ni dupes ni complices de leur stratégie.

Il s’agit bien d’une stratégie terroriste. L’unique manière de la contrer est de ne rien laisser passer.

Avec peut être un argument simple lorsque l’attaque concerne l’enfermement vestimentaire des femmes et des filles. Demander à ces tolérant-e-s de l’intolérable de porter le « bout de tissu », anecdotique selon elles et eux.

Il s’agit bien d’un combat politique fondamental

Le Conseil d’Etat ne fait qu’appliquer les lois, ce n’est pas à lui de décider de la politique de la République Française. La France laïque est visé par les obscurantistes de tous poils qui ont su s’allier des associations de droits de l’homme, mais surement pas des droits des femmes. L’exigence laïque, force et bouclier, permet aux femmes d’accéder à leur émancipation du patriarcat théocratique et à leur autonomie.

Le Premier Ministre a réagi dès hier en ce sens https://www.facebook.com/notes/manuel-valls/assumons-le-d%C3%A9bat-sur-le-burkini/1125932284153781. Il ne semble pas se défausser sur le Conseil d’Etat comme Jospin l’avait fait en 1989, abandonnant les fillettes à la merci des islamistes. Le résultat de cette lâcheté est visible aujourd’hui pour les femmes et montre bien que céder aux exigences contraires aux principes de la République n’apporte ni la paix sociale ni la sécurité.