Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Resources > « Le Déni : une enquête sur l’Eglise et l’égalité des sexes ».

« Le Déni : une enquête sur l’Eglise et l’égalité des sexes ».

Book Presentation

vendredi 9 septembre 2016, par siawi3

Source : https://www.50-50magazine.fr/2016/05/20/le-deni/

20 mai 2016

Le déni

Deux femmes, l’une est journaliste, Maud Amandier, l’autre est plasticienne et enseignante, Alice Chablis, signaient en 20014 un livre choc « Le Déni : une enquête sur l’Eglise et l’égalité des sexes ».

En tant que militantes féministes nous pourrions être tentées de passer à côté de cet ouvrage persuadées de n’avoir rien à apprendre de nouveau sur la misogynie de l’Eglise. Et pourtant ce que nous découvrons dans ce livre, grâce à la rigueur de l’analyse des discours et encycliques des papes, c’est l’absurdité de la construction intellectuelle visant à affirmer la légitimité divine de la hiérarchie hommes femmes. Nous nous trouvons face à un édifice, l’Eglise, qui s’est construit sur cette logique inégalitaire et qui ne peut sans se remettre radicalement en question, intégrer les acquis du féminisme.

On nous dira que le sujet n’est plus d’actualité, que ce qui se passe avec Daech et la mise en esclavage des femmes au nom de l’islam, ringardise toute critique des autres religions. Mais ce serait une erreur car c’est bien le modèle patriarcal qui est leur fondement commun. Quelles autres idéologies dans le monde, en dehors des idéologies religieuses se permettent-elles encore, et en toute impunité, de prôner pour les femmes le silence, la modestie, la procréation et le service de l’homme ?

Ce qui est surprenant c’est que des femmes puissent encore se laisser prendre à la petite musique de ceux qui veulent leur faire croire que les religions les ont libérées d’un sort bien plus mauvais avant leur apparition. Certes, on ne peut nier que nombre d’êtres humains, aujourd’hui encore, expriment un besoin profond de croire en un monde meilleur au-delà de la mort. Alors, pour celles qui éprouvent ce besoin, quelle que soit leur religion, il faut qu’elles se préparent à une rude bataille ! Car c’est d’une révolution conceptuelle dont il s’agit…