Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Tunisie - Rentrée scolaire 2016 : Le dessin qui a fâché les islamistes

Tunisie - Rentrée scolaire 2016 : Le dessin qui a fâché les islamistes

dimanche 11 septembre 2016, par siawi3

Source : https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/100916/tunisie-rentree-scolaire-2016-le-dessin-qui-fache-les-islamistes

10 sept. 2016

Par salah horchani

Blog : Qui tolère l’islamisme récolte le terrorisme ( l’islamisme = l’islam politisé )

Ce simple dessin d’une mère en compagnie de son enfant, au bord de la plage de Djerba - illustrant un récit sur les souvenirs des vacances estivales, dessin se trouvant à la page 104 du nouveau manuel de lecture de la première année de l’enseignement primaire tunisien - a déclenché, à cause du bikini de la mère, une levée de boucliers du milieu islamiste qui a conduit Oussama Bouthelja - l’homme « de poids » des dossiers à caractère sécuritaire, dit-on, pendant la parenthèse islamiste qui nous a gouvernés, avec d’autres prérogatives dont « la supervision du protocole, la programmation des activités et la préparation matérielle des activités du Chef du gouvernement »1) islamiste Ali Laârayedh - une levée de boucliers qui a conduit Oussama Bouthelja, disais-je, à affirmer, d’abord, « qu’il respecte les libertés individuelles dont fait partie la liberté de se vêtir à sa guise »2), avant de poursuivre, ensuite, qu’il considère ce dessin comme étant de la « dépravation éducative (…) qui ne représente pas la mère tunisienne et que lui [Oussama Bouthelja], il n’a pas de problème avec l’enfant qui s’y trouve, toutefois, il a un problème avec sa mère », considérant « que c’est du devoir du ministère de mettre [à la disposition des élèves] une photo qui représente réellement la mère tunisienne en général, et non une classe de mères »3). Ce qui n’a pas tardé à faire réagir Achref Barbouche, conseiller auprès du ministère de l’éducation, qui a déclaré « que la [dite] photo ne comporte quoi que soit qui pourrait porter atteinte aux bonnes mœurs »3).

Il ressort de ce récit, d’abord, que le conseiller Achref Barbouche a fauté en répondant aux c…….. dites à propos de cette photo, de la sorte et si mollement, ensuite, il en ressort une illustration par les faits d’une pensée de Kamel Daoud - écrivain et journaliste algérien, victime d’une fatwa en 2014, pour apostasie et hérésie, lancée par un salafiste algérien – qui dit :

« La femme n’est pas la moitié de l’islamiste mais la totalité de ses problèmes »,

ainsi que d’un quatrain que je ne cesse de chanter, sur tous les tons, à savoir :

Ce sont des gens adeptes du double langage, du mensonge et de l’hypocrisie,
Qu’il s’agisse d’Al Qaïda, de Daech, d’Ennahdha ou des enfants de Khomeiny
Ce sont des marchands de religion dont le problème, au fond de l’âme,
Est et restera : Elle, la femme, toujours la femme, rien que la femme ! 4)

Salah HORCHANI

1) Voir, par exemple :

http://www.leaders.com.tn/article/11976-oussama-bouthelja-la-nouvelle-recrue-de-poids-a-la-kasbah

2)https://www.facebook.com/boutheljaoussama

3)http://www.assabahnews.tn/article/131233/%

4) Voir, par exemple :

https://blogs.mediapart.fr/salah-horchani/blog/100816/tunisie-condition-necessaire-pour-etre-candidat-au-ministere-de-la-femme