Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Belgique : Agression de policiers à Bruxelles : des éléments laissent penser à (...)

Belgique : Agression de policiers à Bruxelles : des éléments laissent penser à « un attentat terroriste »

mercredi 5 octobre 2016, par siawi3

Source : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/10/05/agression-de-policiers-a-bruxelles-des-elements-laissent-penser-a-une-attaque-terroriste_5008730_1653578.html#whmX5wVSgwLMP77W.99

Le Monde.fr avec AFP

05.10.2016 à 16h30 • Mis à jour le 05.10.2016 à 20h00

Deux policiers ont été agressés et blessés par un homme avec un couteau, mercredi 5 octobre, à Schaerbeek, l’une des communes de Bruxelles. La justice belge dispose « d’éléments pour croire » que l’agresseur a agi dans le cadre d’un « attentat terroriste », a affirmé le parquet fédéral, à qui l’enquête a été confiée quelques heures après les faits.

« Les résultats provisoires de l’enquête montrent qu’il s’agirait d’un possible attentat terroriste », a précisé le parquet dans un communiqué, qui a identifié le suspect comme étant « Hicham D., né le 26 avril 1973, de nationalité belge ».

Le parquet toutefois n’a pas rendu publics les éléments qui l’incitent à privilégier la piste « terroriste ». Mais c’est bien un juge d’instruction « spécialisé en matière de terrorisme » qui « décidera ultérieurement de son maintien en détention éventuel », selon son communiqué.

Les jours des policiers ne sont pas en danger

L’agression s’est produite en fin de matinée sur une grande artère de la commune de Schaerbeek. L’assaillant a porté des coups de couteau à deux policiers, les blessant l’un au ventre l’autre au cou, avait auparavant déclaré une porte-parole du parquet de Bruxelles – qui avait été initialement saisi du dossier –, Jennifer Vanderputten. Leurs jours ne sont pas en danger, selon elle.

Après sa double agression, Hicham D. a tenté de prendre la fuite et une autre patrouille de police a dû faire usage d’une arme à feu pour l’intercepter. « Il a été blessé par balle à la jambe », a dit Mme Vanderputten. Lors de son interpellation, il a « légèrement blessé un troisième policier », a précisé M. Van Der Sypt. Selon des médias belges, ce dernier a le nez cassé.

Une perquisition a été menée au domicile d’Hicham D., situé à Schaerbeek, a révélé dans la soirée le parquet fédéral, précisant qu’« aucune arme ni explosif n’a été trouvé » mais sans donner plus d’informations quant aux résultats de cette perquisition.

La Belgique, qui a été la cible le 22 mars d’attentats revendiqués par l’organisation Etat islamique (EI), qui ont fait 32 morts à l’aéroport et dans le métro de Bruxelles, reste sous la menace terroriste, comme les pays voisins.

D’autant plus que le pays, qui fait partie de la coalition internationale anti-EI, a été l’un des plus grands pourvoyeurs de combattants étrangers partis en Syrie. La Belgique, et en particulier ses policiers et militaires, fait régulièrement l’objet de menaces par la propagande de l’EI sur des réseaux cryptés comme Telegram.

Le 6 août, deux policières avaient été blessées à la machette à Charleroi (sud) par un homme criant « Allah Akbar » qui avait été abattu par les forces de l’ordre, dans un contexte de menace terroriste persistante en Belgique comme dans les pays voisins.

Le 7 septembre c’est à Molenbeek, commune bruxelloise considérée comme un foyer de l’islamisme radical, que deux policiers avaient reçu des coups de couteau sans toutefois être blessés, grâce au port d’un gilet pare-balles. L’auteur des faits, inculpé pour tentative de meurtre, est un homme d’origine maghrébine qui était connu des services de police sous une dizaine de pseudonymes, mais sans lien avéré avec la mouvance islamiste d’après le parquet de Bruxelles.