Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Attaques chimiques en Syrie : La France réclame des « sanctions » contre des (...)

Attaques chimiques en Syrie : La France réclame des « sanctions » contre des actes « inhumains »

dimanche 23 octobre 2016, par siawi3

Source : http://www.20minutes.fr/monde/syrie/1947763-20161022-attaques-chimiques-syrie-france-reclame-sanctions-contre-actes-inhumains

MONDE Le Quai d’Orsay a officiellement demandé des sanctions ce samedi après la publication d’un nouveau rapport de la mission d’enquête conjointe (JIM) de l’Organisation des Nations unies…

Photo : Le ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault au conseil de sécurité de l’Onu le 8 octobre 2016. - SIPANY/SIPA

C.P.

Publié le 22.10.2016 à 17:41
Mis à jour le 22.10.2016 à 17:45

L’armée syrienne et Daesh sont dans le collimateur de la France. Par la voix du ministre des affaires étrangères Jean-Marc Ayrault, le gouvernement français a appelé ce samedi de ses vœux « une condamnation claire de ces crimes dans le cadre d’une résolution du conseil de sécurité des Nations unies, sous chapitre VII, plaçant sous sanctions leurs auteurs ».

>> A lire aussi : Syrie : Le régime et Daesh ont utilisé des attaques chimiques, détaille un rapport de l’ONU

Nouveau rapport accablant

« Deux rapports consécutifs de la mission d’enquête conjointe (JIM) définissent désormais sans aucune ambiguïté possible les responsabilités dans l’emploi d’armes chimiques en Syrie. L’armée syrienne comme Daech ont utilisé des armes chimiques à l’encontre de populations civiles à au moins trois reprises. Ces actes sont inhumains et inacceptables. », détaille le quai d’Orsay dans son communiqué.

Dans un rapport publié vendredi, des experts onusiens ont en effet établi que l’armée syrienne avait mené une attaque chimique en mars 2015, la troisième selon eux depuis 2014. Le groupe Etat islamique a lui aussi été accusé d’avoir perpétré une attaque chimique.

Damas protégé par son allié russe

« La France n’acceptera pas que l’emploi d’armes chimiques en Syrie, établi maintenant de manière incontestable par le mécanisme d’enquête et d’attribution des Nations unies, reste impuni » a écrit Jean-Marc Ayrault, appelant « tous nos partenaires du conseil de sécurité à prendre leurs responsabilités ».

Washington, Paris et Londres ont d’ores et déjà réclamé des sanctions contre les auteurs d’attaques à l’arme chimique en Syrie, notamment contre le régime du président syrien Bachar al-Assad.

Mais le gouvernement syrien est protégé par son allié russe et celui-ci a jusqu’ici mis en doute les conclusions du JIM, estimant qu’il n’apportait pas de preuves assez concluantes pour déclencher le recours à des sanctions.

L’armée russe a de son côté un nouvelle fois accusé ce samedi la coalition internationale contre Daesh menée par les Etats-Unis de « crimes de guerre ». en Irak.