Subscribe to SIAWI content updates by Email
Home > definition and current debates > « La laïcité pour 2017 et au-delà. De l’insoumission à l’émancipation (...)

« La laïcité pour 2017 et au-delà. De l’insoumission à l’émancipation »

Book Review

Wednesday 2 November 2016, by siawi3

Source: http://www.gaucherepublicaine.org/respublica/la-laicite-pour-2017-et-au-dela-de-linsoumission-a-lemancipation-par-francois-cocq-et-bernard-teper/7399356

« La laïcité pour 2017 et au-delà. De l’insoumission à l’émancipation », par François Cocq et Bernard Teper

dimanche 30 octobre 2016

Par Pierre Hayat

La laïcité pour 2017 et au-delà de François Cocq et Bernard Teper (Penser et agir, Éric Jamet, éd., 2016, 8 €, voir ci-contre la Librairie militante) assume ses choix politiques. Ses auteurs ne se soumettent pas à la doxa d’une laïcité du « vivre ensemble inclusif », faussement consensuelle, qui cache un positionnement social-libéral. Non, expliquent-ils, la laïcité n’est pas neutre, car elle engage un modèle politique et se situe aujourd’hui au cœur d’un enjeu historique : en 2017, la France verra soit des communautés s’affronter,soit le peuple se refonder.

Cette façon de concevoir et de soutenir la laïcité n’est pas neutre, elle non plus. À l’image de ce que Louis Althusser disait de la philosophie, la laïcité est aujourd’hui semblable à un champ de bataille, où des positions sont investies, perdues ou reprises, deviennent mineures ou hégémoniques… Dans ce terrain de lutte qu’est devenue la laïcité, où il s’agit d’occuper la position centrale, la laïcité signifierait-elle tout et son contraire, au gré des récupérations, des dérives et des mises à jour ? Aujourd’hui, presque tout le monde en France se déclare laïque, y compris ceux qui s’en voulaient naguère les contempteurs. La confusion est, du coup, à son comble, puisque s’affirment laïques des nostalgiques du Concordat, des communautaristes, des xénophobes et des racistes en tous genres. Hier opposé à la loi scolaire du 15 mars 2004, le Front national réclame aujourd%8