Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Maroc : Petition pour la libération d’Hajar et Sanaa

Maroc : Petition pour la libération d’Hajar et Sanaa

samedi 5 novembre 2016, par siawi3

Source : AllOut 4.11.2016

Un simple baiser, quelques instants dans les bras l’une de l’autre… et trois ans de prison ? C’est ce qui menace AUJOURD’HUI Sanaa, 16 ans et Hajar, 17 ans.

Quelqu’un les a prises en photo en secret, puis l’une des familles a informé la police et les jeunes filles ont été arrêtées. Au Maroc, tout ce qui concerne une « activité sexuelle » entre des personnes du même sexe est considéré comme illégal. Si nous ne faisons rien, elles pourraient passer trois ans derrière les barreaux.

La première audience était aujourd’hui, donc nous n’avons pas beaucoup de temps. Mes amis du collectif Aswat, d’Akaliyat et moi-même nous mobilisons contre cette affaire ici au Maroc. Mais il faudra une immense mobilisation mondiale pour convaincre les autorités de libérer les jeunes filles.

Aucun homme, aucune femme ne devrait aller en prison à cause de la personne de son cœur. Cliquez ici pour signer AUTOMATIQUEMENT la pétition et demander au ministre de la Justice marocain de libérer ces deux innocentes jeunes filles.

Être homosexuel-le est toujours illégal au Maroc, un acte passible de 3 ans de prison selon le tristement célèbre article 489 du code pénal. Le gouvernement mène une répression sans relâche envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans.

Sanaa et Hajar pourraient finir en prison pendant des mois ou des années. Ce serait une expérience dévastatrice et traumatisante pour ces deux jeunes filles. Nous avons appris qu’Hajar est détenue dans l’aile réservée aux adultes d’une prison de Marrakesh et qu’elle avait été « maltraitée par les autres prisonnières ».

Nous savons qu’il reste de l’espoir car ça a déjà marché par le passé. En mars, deux hommes ont été agressés, poignardés, jetés nus dans la rue et envoyés en prison, juste parce qu’ils sont homos. Plus de 80 000 membres d’All Out ont demandé aux autorités de les libérer et de poursuivre leurs agresseurs. Peu de temps après, les deux hommes ont été relâchés !

Nous pouvons réussir une fois encore pour Sanaa et Hajar.

Signez et partagez pour demander aux autorités de libérer ces jeunes filles. Votre nom s’ajoutera directement à la liste de toutes les personnes mobilisées : go.allout.org/fr/a/morocco

Marwan, le Collectif Aswat et Akaliyat

SOURCES :

● Maroc : deux adolescentes en prison pour s’être embrassées – La Parisienne, 2 Novembre 2016
● Maroc : deux jeunes filles mineures emprisonnées pour homosexualité – Libération, 02 Novembre 2016