Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Announcements > France : La République laïque et sociale en danger : La parole aux (...)

France : La République laïque et sociale en danger : La parole aux citoyens-nes !

Conférence

dimanche 13 novembre 2016, par siawi3

Source : www.laicite-26novembre.ovh

inscription obligatoire par mail : laicite.26novembre gmail.com

Le Site web : www.laicite-26novembre.ovh


L’OLSD (observatoire de la laïcité de Saint -Denis)
et le CLR (Comité Laïcité République)
vous invitent à cette conférence-débat
"pour la laïcité"
de 9h à 17h30
samedi 26 NOVEMBRE

à la Mairie du 3ème, PARIS
La République laïque et sociale en danger :
La parole aux citoyens-nes !

Les attentats de janvier et novembre 2015, ainsi que celui de juillet 2016, ont apporté la preuve irréfutable que ce sont au premier chef les principes républicains, notamment la laïcité, qui sont la cible du terrorisme islamiste. Ces événements d’une gravité sans précédent ont bouleversé la France entière et ont eu des retentissements dans tous les domaines de la vie du pays. Il est clairement apparu que les moyens de défense de la République n’ont pas fonctionné.

Mais au delà du fracas des armes et du carnage sanglant de ces attaques, nos ennemis sapent aussi en silence et de façon méthodique les fondements de la République et ce, depuis des décennies. Ils exercent de fortes pressions sur les pouvoirs publics pour arracher des accommodements « raisonnables » et conspirent dans l’ombre pour détricoter maille par maille le système républicain et le vider de son contenu. C’est cette partie souterraine et peu spectaculaire de leur action, que nous voudrions cerner et interroger.

Oser le combat de la laïcité est aujourd’hui un enjeu central.

Au lendemain des attentats de Belgique, le ministre de la ville, Patrick Kanner a fait état « d’une centaine de quartiers pouvant potentiellement être des Molenbeek français ». En effet, les mosquées n’y sont pas toujours un espace de spiritualité, et souvent le prêche y prend la tournure du meeting salafiste qui contamine les jeunes, les pousse sur le chemin de la radicalisation au risque d’en faire des terroristes. Des caïds appuyés par l’autorité de « grands frères » y exercent aussi la « loi des mâles » si bien que la mixité a quasiment disparu de leur espace public. Des restaurants et des salons de coiffure aménagent des espaces réservés exclusivement aux femmes voilées pour les préserver du regard inquisiteur des hommes.

La régression est telle aujourd’hui que des fillettes de 4 à 5 ans sont voilées. Des crèches et des écoles religieuses ouvrent clandestinement pour accueillir des enfants que les parents déscolarisent de l’Ecole républicaine, jugée toxique et contraire à la morale islamique.

Dans des établissements de l’Education Nationale, des associations intégristes détournent à des fins religieuses des locaux à vocation pédagogique et exigent même de l’administration d’aligner les plannings d’enseignement sur …les horaires de prière !

A la RATP, des hommes refusent de conduire le bus après une femme tandis qu’à l’hôpital se multiplient les pressions pour que la médecine se plie aux canons du dogme religieux.

L’imposture est telle que les valeurs universelles sont qualifiées de « racistes » et de « coloniales » et, tandis que les amis du PIR, parti des indigènes de la république, organisent dans des universités « des ateliers de paroles non blanches », Voltaire et Rousseau y sont persona non grata.

Les idiots utiles ont offert un viatique à l’islam politique et en miroir, l’extrême droite a pris une telle ampleur qu’elle risque de voler par les urnes la République.

Mais cet exercice du combat laïque est devenu périlleux expose souvent au lynchage et aux menaces physiques. C’est pourquoi nous ne devons plus nous cantonner dans la posture de l’indignation. Notre réponse est dans la réflexion et l’action.

Portons au cœur du combat l’exigence de lever très haut les valeurs républicaines et défendons la laïcité comme la prunelle de nos yeux, pour battre en brèche la montée du communautarisme et l’explosion des intégrismes.

Mobilisons-nous pour la laïcité !

Notre histoire montre que la République s’accomplit et se réalise pleinement lorsque le combat laïque et le combat social, s’associent, pour s’inscrire dans l’égalité et l’universalité. Tandis que le multiculturalisme divise, fragmente et affaiblit les forces sociales, la laïcité les unifie pour consacrer leur rôle transformateur.

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme, contre les discriminations, participe pour nous du même principe, car l’Humanité au-delà de sa diversité, est une. En aucun cas le multiculturalisme ne saurait être la réponse à ces fléaux qui aliènent les sociétés humaines.

Faisons en sorte que cette rencontre soit l’occasion de croiser nos expériences, les mettre en commun, pour renforcer le combat laïque. Ce combat est difficile, car nous avons à déminer un terrain piégé par un ennemi retors, mais le mener est impérieux. Il nous permettra d’identifier les écueils et de prendre la mesure des reculs pour nous hisser à la hauteur des enjeux.

Un projet de société obscurantiste est en marche. Son objectif principal est le démantèlement de notre système républicain, creuset des valeurs universelles et acquis de haute lutte au cours des siècles. N’oublions pas que les intégrismes de nombreuses religions et l’extrême-droite s’engouffrent dans ces brèches, pour menacer aussi notre République.

Observatoire de la Laïcité de Saint-Denis

Comité Laïcité République

PROGRAMME

Accueil à partir de 8h30

9h00 Ouverture par Fewzi Benhabib de l’OLSD et Patrick Kessel Président du CLR

9h30 L’Ecole

Animé par Alain Seksig, inspecteur de l’Education Nationale, membre du Haut conseil à l’intégration.

Avec Samuel Mayol, directeur de l’IUT de Paris XIII à Saint-Denis – Eddy Khaldi, auteur de l’ABC de la laïcité – Fatiha Boudjahlat, enseignante – Renée Clergue, militante anti-raciste et féministe – Sofiane Zitouni, professeur de philosophie – Myriam Ibn Arabi, philosophe.

Débat

11h 15 La laïcité et la question sociale : public/privé

Animé par Guylain Chevrier, enseignant en Histoire et politiques sociales,

Ancien membre du Haut conseil à l’intégration

Avec Ghada Hatem, directrice de la Maison des femmes de Saint-Denis – Aurélie Dabreteau, médecin en Seine-Saint-Denis – Philippe Fanartzis (Entreprise Paprec)- Claude Ruche (vice-président du CLR).

Débat

13h Déjeuner

14h15 La reconquête des quartiers populaires

Animé par Jean François Chalot, militant laïque et associatif.

Avec Djemila Benhabib, auteure et lanceuse d’alerte, en direct de Québec – Céline Pina, élue et lanceuse d’alerte – Mimouna Hadjam, Féministe laïque – Amélie Boukhobza, psychologue à Nice –Danielle Michel Chih, journaliste – Annie Sugier, Présidente de la Ligue du Droit International des femmes – Nadia Benmissi, militante de Femmes sans voile à Aubervilliers – Christine Mironczyk, médiatrice scolaire à Schaerbeek-Bruxelles, Laurence Marchand-Taillade, présidente de Forces laïques et de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise.

Débat

17h Conclusion par Fewzi Benhabib de l’OLSD, Jean-Pierre Sakoun, Président exécutif du CLR.

Inscription obligatoire par mail : laicite.26novembre gmail.com

Le Site web : www.laicite-26novembre.ovh