Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Danger d’islamisation au Québec, disent des musulmans laïques

Danger d’islamisation au Québec, disent des musulmans laïques

vendredi 25 novembre 2016, par siawi3

Source : http://www.tvanouvelles.ca/2016/11/02/danger-dislamisation-au-quebec-disent-des-musulmans-laiques-1

Projet de loi 62 : Danger d’islamisation au Québec, disent des musulmans laïques

Régys Caron
Journal de Québec

Publié le 2 novembre 2016 à 22:58 - Mis à jour le 2 novembre 2016 à 23:04

AFP

Les demandes d’accommodements religieux proviennent principalement d’agents en mission pour implanter l’idéologie islamiste au Québec, prévient l’Association québécoise des Nord-Africains pour la laïcité (AQNAL).

« En tant qu’association de citoyens originaires principalement de pays musulmans, ce qui nous préoccupe le plus, ce sont les demandes incessantes d’accommodements religieux émanant de groupes idéologiques qui se drapent du voile de l’intégrisme et entendent imposer leur mode de vie d’un autre temps », exposé l’AQNAL devant la ministre de la Justice qui prépare l’adoption du projet de loi sur la neutralité religieuse de l’État et les accommodements religieux.

Le projet de loi 62 permettra le port du niqab, du hijab et du tchador, a soutenu l’AQNAL, qui dit y voir une brèche que s’empresseront d’emprunter les islamistes.

« Le voile intégral est reconnu partout dans le monde comme l’instrument privilégié de l’idéologie prônée par les islamistes pour défier les lois du pays d’accueil et fragiliser sa cohésion sociale », a affirmé un membre de l’AQNAL, Ferid Chikhi.

« Ce projet de loi n’existerait pas si l’islamisme ne s’était pas invité dans l’espace public depuis les années 1990 (...) Il y a une idéologie qui se développe, c’est l’islamisme, le fondamentalisme wahhabite. Les musulmans qui ne pratiquent pas sont montrés du doigt (...) Les accommodements religieux ouvrent une brèche vers l’endoctrinement et la radicalisation », a ajouté M. Chikhri.

Plusieurs demandes d’accommodement ne sont pas inspirées de l’islam, ont soutenu les porte-parole de l’AQNAL. « Toutes les demandes faites dans les entreprises et les institutions tournent autour de pratiques qui sont déjà accommodées par l’islam. Ceux qui demandent un lieu de prière au travail, l’islam recommande de reporter la prière le soir ou la nuit », a précisé Ferid Chikhri.

L’AQNAL soutient que le projet de loi 62 rate la cible et réclame l’adoption d’une charte québécoise de la laïcité. « Il faut arriver à cette charte de valeurs parce qu’elle va se mettre au-dessus de toutes les religions. Elles seront toutes traitées de la même manière et personne ne viendra dire ma religion est meilleure que la tienne.

Le projet de loi 62 pèche par une méconnaissance de l’islam, convient l’AQNAL, qui prend l’exemple du port du voile.

« Il y a une méconnaissance. Les exégètes de l’islam de l’Université du Caire le disent ; le voile n’est pas une obligation, il n’est pas musulman, il est culturel. C’est Saint-Paul qui l’a imposé aux premières chrétiennes (...)La gardienne d’enfants qui porte le voile dans un CPE, elle envoie un message aux enfants qu’il faut se couvrir la tête et le visage », a fait savoir M. Chikhri.