Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Irak : Bagdad endeuillée par des attentats qui ont fait près de 30 (...)

Irak : Bagdad endeuillée par des attentats qui ont fait près de 30 morts

samedi 31 décembre 2016, par siawi3

Source : http://www.bfmtv.com/international/irak-bagdad-endeuillee-par-des-attentats-qui-ont-fait-pres-de-30-morts-1076391.html

31/12/2016 à 19h51

C.V. avec AFP

Iraqis look at the aftermath following a double bomb attack in a busy market area in Baghdad’s central al-Sinek neighbourhood on December 31, 2016. Baghdad has been on high alert since the start on October 17 of an offensive, Iraq’s largest military operation in years, to retake the northern jihadist stronghold of Mosul SABAH ARAR / AFP

La capitale irakienne a été touchée par des attentats ce 31 décembre survenus sur un marché du coeur de la ville. - SABAH ARAR / AFP
Un double attentat suicide survenu sur un marché de Bagdad, la capitale irakienne, a été revendiqué par Daesh.

L’Irak termine l’année 2016 en deuil, après un double attentat survenu sur un marché de la capitale, Bagdad, qui a fait près de 30 morts en cette veille de jour de l’an. Deux kamikazes se sont fait exploser presque en même temps ce samedi matin, alors que les vendeurs et acheteurs étaient très nombreux sur ce marché du centre ville.

"Il y a 27 morts et 53 blessés", a déclaré un colonel de la police à l’AFP. Un bilan confirmé par un responsable du ministère de l’Intérieur et une source hospitalière.

Offensive contre Daesh à Mossoul

Daesh a revendiqué cette double attaque. L’organisation terroriste en ce moment la cible d’une vaste offensive des forces irakiennes lancée le 17 octobre pour reprendre Mossoul, la deuxième ville du pays devenu bastion des jihadistes. Bagdad est très souvent la cible d’attaques de la part de l’organisation terroriste.

Jan Kubis, envoyé spécial de l’ONU en Irak, a condamné cet attentat survenu "le dernier jour de 2016, au moment où les Irakiens se préparent à accueillir la nouvelle année pleins d’espoirs de paix". Le ministère français des Affaires étrangères a condamné "un odieux attentat".
Sécurité précaire

En pleine période de fêtes cet attentat vient rompre une période de calme relatif dans la capitale irakienne. Alors que les Irakiens entendent fêter la nouvelle année dans la rue, il souligne les risques qui pèsent précisément sur la sécurité du pays.

Le dernier attentat d’envergure dans la ville a eu lieu mi-octobre, quand un kamikaze s’est fait exploser lors d’une cérémonie de condoléances dans un quartier chiite, faisant 34 morts.

À lire : Les forces irakiennes progressent dans Mossoul
À lire : Irak : 23 morts dans des attentats dans une ville reprise à Daesh, près de Mossoul