Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > USA : Les anti-IVG défilent à Washington

USA : Les anti-IVG défilent à Washington

vendredi 27 janvier 2017, par siawi3

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/01/27/97001-20170127FILWWW00023-les-anti-ivg-defilent-a-washington.php

Mis à jour le 27/01/2017 à 06:47 Publié le 27/01/2017 à 06:41

Galvanisés par le président américain Donald Trump, les militants anti-avortement entendent faire une démonstration de force en défilant aujourd’hui à Washington, dans un nouveau contexte politique qui leur est favorable. Les manifestants venus de tous les Etats-Unis marcheront entre la Maison-Blanche et la Cour suprême, deux institutions dont ils attendent désormais beaucoup.

Cette "Marche pour la vie" se déroulera six jours après que la "Marche des femmes" a rassemblé dans la capitale fédérale un demi-million de femmes souhaitant défendre leurs libertés fondamentales. La "Women’s March" a surpris par son ampleur. La "March for Life", qui se présente comme le plus grand événement mondial contre l’avortement, entend faire de même.

Le nouveau président américain a d’ailleurs estimé que les opposants à l’avortement pourraient surpasser en nombre les femmes qui ont éclipsé son investiture tenue la veille. "Il y aura 300, 400, 500, 600.000 personnes", a affirmé Trump à Philadelphie (nord-est). Et "vous ne pourrez rien lire là-dessus", a-t-il dénoncé dans la foulée, en accusant à l’avance les médias de ne pas couvrir l’événement en raison de la partialité qu’il leur prête.

"Beaucoup de gens s’attendent à ce que ce soit la plus grande ’Marche pour la vie’ depuis longtemps", a de son côté assuré Chris Gast, de l’association Right to Life of Michigan (RLM). L’antenne de RLM de la ville de Grand Rapids, dans cette région des Grands Lacs, dépêchera à elle seule 12 autocars, a-t-il affirmé.

Le vice-président en vedette

La "Marche pour la vie" marque un anniversaire considéré comme funeste par ses participants : "Roe v. Wade", l’arrêt emblématique de la Cour suprême qui a légalisé l’avortement en 1973 dans tous les Etats-Unis. Pour sa 44e édition, le rassemblement annuel se présente sous de nouveaux auspices favorables aux "pro-life", ainsi que se présentent les opposants à l’interruption volontaire de grossesse (IVG). Ils ont obtenu lundi un gage de fidélité du nouveau président américain, qui a signé parmi ses tout premiers décrets une interdiction de financement des ONG internationales soutenant l’avortement. Les "pro-life" devraient bientôt obtenir un autre motif de satisfaction : Donald Trump nommera le 2 février au neuvième siège de la Cour suprême un magistrat qu’il a promis de choisir parmi les opposants à l’avortement.

Si la "Marche pour la vie" se veut indépendante, elle accueillera en vedette le vice-président Mike Pence, qui prendra la parole à la tribune. Parmi les autres intervenants figurent des élus républicains, le cardinal Timothy Dolan de New York (nord-est) et Kellyanne Conway, influente conseillère du nouveau chef de l’exécutif et mère de famille issue d’un milieu catholique.