Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Attaque terroriste au Louvre

France : Attaque terroriste au Louvre

vendredi 3 février 2017, par siawi3

Source : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/militaires-attaques-au-louvre-l-assaillant-serait-un-egyptien-de-29-ans_1875740.html

Militaires attaqués au Louvre : l’assaillant soupçonné d’être un Egyptien de 29 ans

Par Jérémie Pham-Lê et Claire Hache,

publié le 03/02/2017 à 17:33 , mis à jour à 18:18

L’homme s’est jeté sur une patrouille de quatre militaires, près du musée du Louvre, peu avant 10h ce vendredi.

afp.com/Eric FEFERBERG

Les enquêteurs pensent avoir identifié l’homme qui a agressé à la machette des militaires au Louvre ce vendredi matin. Il s’agirait d’un Egyptien de 29 ans, récemment arrivé en France. Il avait loué une chambre d’hôtel pour "une courte durée".

Les premiers secrets de l’assaillant du Louvre commencent à être percés. Les enquêteurs pensent que l’homme qui a attaqué ce vendredi matin à la machette une patrouille de militaires de l’opération Sentinelle est un Egyptien de 29 ans, indiquent des sources policière et proche de l’enquête à L’Express, confirmant une information de LCI. Blessé par plusieurs tirs de riposte à l’abdomen, l’homme a été transféré à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris, où il est actuellement sous observation médicale. Son pronostic vital est engagé.

Selon notre source proche de l’enquête, le suspect est arrivé fin janvier en France, en se présentant comme égyptien, depuis Dubaï (Emirats arabes unis). L’identité qu’il a donnée sur son visa doit encore être formellement confirmée.

Le suspect avait loué une chambre d’hôtel située rue Ponthieu, dans le VIIIe arrondissement de Paris. Une perquisition y a été menée ce vendredi après-midi par les policiers de la section antiterroriste (SAT) de la brigade criminelle et leurs collègues d’élite de la Brigade recherche et intervention (BRI) de Paris. Aucune arme n’a été retrouvée lors de l’opération.

EN DIRECT >> Attaque au Louvre : "La menace est là et demeure", prévient Hollande

Une chambre louée de courte durée

"Le suspect avait loué cette chambre pour une courte durée. Visiblement, il ne prévoyait pas de faire long feu", précise notre source policière. A ce stade, ses empreintes digitales n’ont "matché" dans aucun fichier de police.

Par ailleurs, les policiers ont retrouvé sur l’assaillant deux machettes ainsi que deux bombes de peinture. Selon le préfet de police de Paris, il a proféré des menaces et crié "Allah Akbar" avant de se jeter sur les militaires.