Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Algérie : L’islamisme armé n’est pas mort

Algérie : L’islamisme armé n’est pas mort

samedi 18 février 2017, par siawi3

Source : http://www.tsa-algerie.com/20170131/demantelement-dun-reseau-de-trafic-darmes-activant-a-el-bayadh-tebessa/

Démantèlement d’un réseau de trafic d’armes activant à El Bayadh et Tébessa

16:59 mardi 31 janvier 2017

Par Hadjer Guenanfa

Un réseau de trafic d’armes de chasse a été démantelé par la police à El Bayadh et Tébessa, a annoncé la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué publié ce mardi 31 janvier.

À El Bayadh, « ces opérations ont permis l’arrestation d’un individu (…) avec la saisie d’un fusil de chasse, 2 kg de poudre explosive, 251 capsules et 05 armes blanches », précise la même source.

À Tébessa, les « forces de police ont saisi « huit fusils de chasse après l’exploitation d’informations faisant état de l’existence d’un réseau criminel s’adonnant au trafic d’armes de chasse », selon la DGSN.

°°

Source : http://www.tsa-algerie.com/20170217/operation-antiterroriste-a-bouira-9-terroristes-tues/

L’armée décime un groupe terroriste de 14 membres à Bouira

12:00 vendredi 17 février 2017

Par Rafik Tadjer

Neuf terroristes ont été tués dans la matinée de ce vendredi 17 février par l’armée à El-Adjiba dans la wilaya de Bouira, ce qui porte à 14 le nombre de terroristes abattus dans cette région depuis mercredi, indique le MDN dans un communiqué.

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste et en poursuite de l’opération de fouille et de ratissage déclenchée par les forces de l’Armée nationale populaire près de la commune d’El-Adjiba, wilaya de Bouira, un détachement de l’ANP a neutralisé, ce matin du 17 février 2017, neuf terroristes et saisi cinq pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, trois fusils semi-automatiques et une quantité de munitions », précise la même source.

Le bilan de « cette opération, qui est toujours en cours, s’élève à la mise hors d’état de nuire de 14 terroristes et la récupération de 13 armes à feux, une quantité de munitions et divers objets », ajoute le MDN. « Tout le groupe terroriste qui activait dans la région de Bechloul a été décimé », assure une source au MDN.

« Cette opération de qualité aux résultats décisifs menée par des unités de l’Armée nationale populaire réitère la ferme détermination de nos forces à venir à bout de ces groupuscules criminels et du fléau du terrorisme dans notre pays », assure le MDN.

°°

Source : http://www.tsa-algerie.com/20170217/operation-antiterroriste-a-bouira-coeur-dune-zone-entierement-bouclee/

À l’est de Bouira, l’armée traque un groupe terroriste appartenant à Daech

21:18 vendredi 17 février 2017

Par Riyad Hamadi

Dans le petit village Zaknoun, dans la commune d’Al Adjiba à 45 km à l’est de Bouira, l’inquiétude est perceptible sur les visages des habitants. Plusieurs campements militaires, installés un peu partout sur la route qui mène vers le massif forestier d’Ighzer Oumancher, situé à droite de l’autoroute Est-Ouest, en allant vers Setif, témoignent de l’ampleur des forces déployées par l’armée. De hauts gradés de la 1ere région militaire superviseraient l’opération. La zone est entièrement bouclée.

Depuis trois jours, les forces de l’ANP y mènent une vaste opération antiterroriste. Quatorze terroristes ont été déjà tués, selon un bilan fourni ce vendredi par le MDN et l’opération n’est pas encore terminée. Les bombardements au mortier se faisaient entendre par intermittence, témoignent des habitants de ce village d’une cinquantaine de maisons.

Des souvenirs douloureux

Sur la route, les véhicules sont rares dans une région d’apparence paisible et calme. Pour les habitants, c’est la première fois qu’une opération antiterroriste d’envergure se déroule dans cette région, fortement boisée, située entre Bouira et Bordj Bou Arreridj. « Cela fait des années que nous n’avons pas vu ce déploiement en force des troupes de l’armée », assure un sexagénaire. Le déploiement massif des forces de l’ANP fait raviver chez les habitants des souvenirs douloureux des années noires du terrorisme dans cette région.

| LIRE AUSSI : Un stock d’armes de guerre découvert à la frontière avec le Mali

« Les bombardements de l’armée sont concentrés sur le massif d’Ighzer Oumanchar jouxtant les deux localités de Chréa et El Adjiba où le groupe terroriste serait localisé », lâche du bout des lèvres un autre villageois, méfiant. À Chrea, dans le nord de la commune d’El Adjiba, aucun journaliste n’a été autorisé à accéder à la zone. « Des militaires sont en action sur le terrain. Vous devez y avoir une autorisation pour accéder », explique un militaire dont le campement se trouve au village Zaknoun.
Renforts

L’opération de l’armée s’est soldée par l’élimination de 14 terroristes, selon un bilan provisoire. Des informations non confirmées font état de la mort de cinq militaires dans les accrochages. L’armée a détruit plusieurs casemates construites par les terroristes, pour leur servir de caches pour se replier.

Les massifs de la région sont depuis quelques jours passés au crible par les forces de sécurité. Le groupe armé traqué serait composé de 21 éléments, de la phalange Jund El- Khalifa, se revendiquant de Daech.

C’est si cette branche qui a enlevé et tué en septembre 2014, le guide de montagne français Hervé Gourdel dans la région de Tikjda, à quelques dizaines de kilomètres d’Al Adjiba. Pour acheminer ses troupes et traquer les terroristes, l’armée a ouvert des pistes. « Les chemins ont été ouverts par les engins de l’ANP pour faciliter le transport et le passage des véhicules de l’armée », explique une source sécuritaire. D’autres contingents de l’ANP ont été dépêchés sur les lieux pour renforcer et quadriller des zones de combat. L’opération, qui été déclenchée sur la base d’informations faisant état de la présence de terroristes dans cette région, n’est pas encore achevée.

| LIRE AUSSI : Trois des terroristes tués à Médéa impliqués dans l’assassinat d’Hervé Gourdel