Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > UK : Attaque terroriste au Parlement à Londres : quatre personnes ont été (...)

UK : Attaque terroriste au Parlement à Londres : quatre personnes ont été tuées, une vingtaine ont été blessées

mercredi 22 mars 2017, par siawi3

Source : http://www.lemonde.fr/europe/live/2017/03/22/en-direct-des-coups-de-feu-entendus-devant-le-parlement-britannique-a-londres_5099070_3214.html#cDAaoWReqccx48QY.99

Attaque de Londres, en direct : trois personnes ont été tuées, dont un policier

L’assaillant a été abattu devant le Parlement britannique. Sur le pont de Westminster, une voiture a foncé sur des passants.

Un homme a été neutralisé par la police devant le Parlement britannique, mercredi, après avoir poignardé un policier.

Un deuxième incident s’est produit sur le pont de Westminster, à quelques dizaines de mètres du Parlement, sans que l’on sache s’il est lié au premier, et sans que l’on connaisse la chronologie exacte des événements.

L’attaque a fait au moins trois morts, dont un policier, ainsi que 20 blessés. L’assaillant est également mort.

La police estime que l’attaque est de nature terroriste.

La séance parlementaire a été suspendue et le Parlement est bouclé. La première ministre Theresa May va présider dans la soirée une réunion de crise.

Lire aussi notre synthèse : Ce que l’on sait de l’attaque à Londres.

°°°

Source : http://www.la-croix.com/Monde/Attentat-Londres-moins-mort-plusieurs-blesses-graves-2017-03-22-1300833919

Attentat à Londres : au moins un mort, plusieurs blessés graves

afp, le 22/03/2017 à 19h05
Mis à jour le 22/03/2017 à 19h05

Des médecins chargent une victime à l’arrière d’une ambulance près du Parlement à Londres, le 22 mars 2017 / AFP

Un attentat a fait au moins un mort et plusieurs blessés graves mercredi à Londres, où un homme a selon des témoins lancé sa voiture contre la foule sur un pont menant au Parlement, et poignardé un policier avant d’être blessé par la police.

"Une femme est décédée et d’autres personnes ont été blessées, certaines souffrant de blessures très graves", a annoncé l’agence de presse Press Association, citant un médecin de l’hôpital St Thomas. La police n’a pas confirmé dans l’immédiat.

L’attaque est survenue le jour même où la Belgique commémorait les attentats qui avaient fait 32 morts à Bruxelles il y a un an, le 22 mars 2016. Elle rappelle les attentats de Nice (84 morts) et Berlin (12 morts), également en 2016, commis en lançant un camion contre la foule, et s’inscrit dans un contexte de menace terroriste en Europe, notamment des jihadistes du groupe Etat islamique (EI).
Localisation du Parlement de Westminster à Londres où s’est déroulé un ’incident terroriste’ selon la police britannique / AFP

Localisation du Parlement de Westminster à Londres où s’est déroulé un "incident terroriste" selon la police britannique / AFP

Trois éléves français du lycée Saint-Joseph de Concarneau figurent parmi les blessés, a indique ministre français des Affaires étrangères. Le président François Hollande a exprimé la solidarité et le soutien de la France aux Britanniques.

"Nous déplorons plusieurs blessés, dont des officiers de police. Mais je ne peux confirmer à ce stade ni le nombre ni la nature des blessures", a indiqué le commandant de police BJ Harrington dans une déclaration devant Scotland Yard.

"L’enquête a été confiée au commandement anti-terroriste" et des "policiers supplémentaires seront déployés ce (mercredi) soir" dans les rues de Londres, a ajouté le commandant, appelant la population à la vigilance.

L’attaque, que Scotland Yard à qualifiée de "terroriste jusqu’à preuve du contraire", a eu lieu en début d’après-midi devant le Parlement de Westminster, en plein cœur de Londres, où la Première ministre Theresa May venait de s’exprimer devant les députés.

Une photo obtenue par le compte twitter de James West montre une voiture arrêtée devant le palace de Westminster non loin du Parlement britannique, le 22 mars 2017 à Londres / Handout/AFP

Selon plusieurs témoins, l’assaillant présumé a d’abord renversé plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben, attraction touristique majeure de la capitale britannique.

"Au moins dix personnes ont été soignées sur Westminster Bridge", ont annoncé les services ambulanciers de Londres. Une femme, qui a sauté dans la Tamise pour échapper au véhicule, a été repêchée grièvement blessée, selon plusieurs médias.

- Les députés évacués -

Une capture d’écran obtenue du compte twitter du politicien et journaliste polonais Radosław Sikorski, montre un homme blessé sur le pont Westminster le 22 mars 2017 à Londres / Handout/AFP

Présent sur les lieux, l’ancien ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski a filmé des personnes allongées par terre et partagé les images sur Twitter. "Une voiture sur Westminster Bridge vient juste de faucher au moins cinq personnes", a-t-il écrit.

Après avoir embouti son SUV gris sur le bas-côté de la rue, l’homme est sorti de la voiture et a couru vers les grilles du Parlement tout proche du pont, avant de poignarder un policier. La police a fait feu sur lui alors qu’il essayait de s’attaquer à un deuxième officier.

Des photos, prises par un journaliste politique, Rupert Myers, montrent le député conservateur Tobias Ellwood pratiquant un massage cardiaque sur le policier blessé.

Localisation du pont de Westminster et du Parlement britannique, devant lequel un policier a été poignardé et un assaillant présumé touché par balles. / AFP

"Nous étions en train de prendre des photos de Big Ben lorsque tout le monde s’est mis à courir, nous avons vu un homme d’une quarantaine d’année portant un couteau d’environ vingt centimètres. Ensuite on a entendu trois coups de feu. Nous avons traversé la rue et on a vu l’homme en sang par terre", a raconté Jayne Wilkinson à l’agence britannique Press Association.

"J’ai clairement entendu des coups de feu. J’ai vu tomber quelqu’un habillé en noir. Je pense que c’était un policier", a déclaré à l’AFP une employée du Parlement qui a vu la scène depuis son bureau.

- Réunion de crise-

Des anglais évacués du Parlement après une attaque terroriste qui a causé la mort d’une femme à Londre / AFP

Les députés ont aussitôt été confinés à l’intérieur du Parlement avant d’être évacués un peu plus tard vers les locaux de Scotland Yard, situés à proximité, escortés par des policiers lourdement armés.

La Première ministre Theresa May "va bien", a indiqué un porte-parole du 10, Downing Street. Il a refusé de confimer si Mme May se trouvait encore sur place. Des photos la montrent quittant le Parlement à grande vitesse à bord de sa voiture officielle.
Des policiers et des ambulanciers devant l’entrée du Parlement britannique, le 22 mars 2017 / AFP

La Première ministre devait présider dans la soirée une réunion de crise interministérielle Cobra, ont indiqué ses services.

L’attaque a mobilisé un hélicoptère de secours et de nombreuses ambulances.

La station de métro de Westminster a été fermée et la grande roue du London Eye était toujours à l’arrêt mercredi en fin d’après-midi.

Au Parlement écossais à Édimbourg, les débats sur un référendum d’indépendance ont été suspendus sine die après l’attentat à Londres.
Un hélicoptère de secours arrive près du Parlement britannique, le 22 mars 2017 / AFP

Le niveau d’alerte terroriste au Royaume-Uni est fixé depuis août 2014 à "grave", le quatrième sur une échelle de 5. A la suite des attentats de novembre 2015 en France, la police avait annoncé le déploiement de 600 policiers armés supplémentaires à Londres, portant leur nombre à 2.800.

Scotland Yard a annoncé début mars que les services de sécurité britanniques avaient "déjoué treize tentatives d’attentat terroriste depuis juin 2013".
afp

°°°

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170322.OBS6983/en-direct-londres-la-police-evoque-une-attaque-terroriste-plusieurs-blesses.html

L’Obs

EN DIRECT. Londres : la police évoque une attaque "terroriste", au moins 4 morts
Plusieurs personnes ont été blessées dont un policier et des lycéens français près du Parlement britannique, à Londres. Une femme a été tuée, ainsi que trois autres personnes. L’assaillant présumé a été abattu par la police.

Publié le 22 mars 2017 à 16h51

Quatre personnes ont été tuées et un policier poignardé lors d’une attaque à Londres, autour du Parlement de Westminster, ce mercredi 22 mars en début d’après-midi. Un assaillant présumé a lui été abattu par la police devant le Parlement, a annoncé le responsable de la Chambre des Communes, David Lidington.

Des coups de feu entendus devant le Parlement à Londres : ce que l’on sait

Des témoins ont raconté au "Sun" avoir vu une voiture rouler sur plusieurs personnes sur le pont de Westminster, tout proche du Parlement. Au moins une dizaine de personnes ont été blessées sur le pont d’après l’agence Reuters.

Suivez les événements, minute par minute :

19h - Le bilan s’alourdit à 4 morts, indique la police

18h45 - Donald Trump a parlé à Theresa May

La Maison Blanche fait savoir ce mercredi soir que Donald Trump s’est entretenu avec Theresa May après l’attaque. "Le président vient de parler avec la Première ministre May", a indiqué Sean Spicer porte-parole de l’exécutif américain. "Nous condamnons l’attaque de Westminster que le Royaume-Uni considère comme un acte de terrorisme et nous saluons la réponse rapide de la police britannique", a-t-il ajouté, assurant Londres du plein soutien de Washington.

18h20 - Cazeneuve confirme que des lycéens français ont été blessés

"Solidarité avec nos amis britanniques terriblement frappés, plein soutien aux élèves français blessés, à leurs familles et leurs camarades", a déclaré le Premier ministre sur Twitter.

Selon "Ouest France", une dizaine d’élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau étaient présents sur le pont de Westminster au moment de l’attaque. Trois d’entre eux sont hospitalisés à l’hôpital Saint-Thomas. Les autres élèves vont être rapatriés à leur auberge de jeunesse, précise le quotidien.

18h20 - Une femme grièvement blessée a été repêchée dans la Tamise

18h15 - Theresa May va présider une réunion de crise

18h - Hollande : "Nous exprimons tout notre soutien au peuple britannique"

"Nous exprimons toute notre solidarité et tout notre soutien au peuple britannique", a déclaré le chef de l’Etat lors d’un déplacement à Villepinte, en déclarant en outre : "Nous faisons tout pour savoir si des Français pourraient être concernés."

17h25 - Une femme est décédée dans l’attaque

L’attaque devant le parlement britannique a causé la mort d’une femme et plusieurs blessés graves, selon une source médicale citée par l’agence britannique Press Association.

Cet interne de l’hôpital St Thomas de Londres a qualifié de "catastrophiques" les blessures de plusieurs autres personnes.

17h15 - Deux personnes étendues au sol

Plusieurs témoins interrogés par les médias britanniques ont vu un homme franchir les grilles d’entrée du parlement en courant et en brandissant un couteau.

"Nous étions en train de prendre des photos de Big Ben lorsque tout le monde s’est mis à courir et que nous avons vu un homme d’une quarantaine d’année portant un couteau d’environ vingt centimètres. Ensuite on a entendu trois coups de feu. Nous avons traversé la rue et avons vu l’homme en sang par terre", a ainsi raconté Jayne Wilkinson à l’agence britannique Press Association.

D’autres témoins ont vu deux personnes étendues par terre devant le Parlement, en plein coeur de Londres.

17h - La France adresse un message d’"amitié" et de "solidarité"

Le nouveau ministre de l’Intérieur adresse au nom de la France "un message d’amitié et de pleine solidarité au peuple britannique" qui est "aujourd’hui dans l’épreuve".

"Un haut lieu de la démocratie a été attaqué. Nous sommes pleinement solidaires de la Grande-Bretagne, la France est évidemment prête à apporter son concours tant que de besoin", a ajouté Matthias Fekl en déplacement en Seine-et-Marne.

16h40 - La police évoque une attaque "terroriste"

La police britannique qualifie l’attaque "d’incident terroriste".

"Incident à Westminster : nous traitons ceci comme un incident terroriste jusqu’à preuve du contraire", a écrit la police métropolitaine sur son site internet.

16h35 - La Première ministre "va bien"

Un porte-parole de la Chambre des Communes a indiqué que les députés avaient été confinés à l’intérieur du Parlement en raison d’un "incident de sécurité".

La Première ministre "va bien", assure un de ses porte-parole. Theresa May s’est exprimée devant les députés britanniques en début d’après-midi mais son porte-parole a refusé de confirmer si elle se trouvait encore dans le palais de Westminster ou à proximité quand l’attaque s’est produite.

16h30 - Les secours sont présents sur place

Un hélicoptère de secours a atterri peu après l’incident sur place.
(Daniel LEAL-OLIVAS / AFP)

Au moins deux ambulances sont par ailleurs stationnées près du pont de Westminster, près du parlement, a constaté une journaliste de l’AFP.

16h20 - Un policier poignardé et un assaillant abattu par la police

Un policier a été poignardé et un assaillant présumé touché par balles par la police mercredi en début d’après-midi devant le Parlement de Westminster à Londres où le quartier a été bouclé, a annoncé le responsable de la Chambre des Communes, David Lidington.

Des témoins ont également raconté au "Sun" avoir vu une voiture rouler sur plusieurs personnes sur le pont de Westminster, tout proche du Parlement.

15h50 - Des coups de feu entendus à proximité du Parlement britannique

Scotland Yard annonce avoir été appelé à environ 14h40 locale, 15h40 en France, pour un "incident à Westminster Bridge lié à des armes à feu".