Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Pakistan : Libérez Baba Jan ! Un appel international aux gouvernements du (...)

Pakistan : Libérez Baba Jan ! Un appel international aux gouvernements du Pakistan et du Gilgit-Baltistan

APPEL TRES URGENT A SIGNATURES

lundi 22 mai 2017, par siawi3

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Source : http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article41089

APPEL TRES URGENT A SIGNATURES – Libérez Baba Jan ! Un appel international aux gouvernements du Pakistan et du Gilgit-Baltistan

samedi 20 mai 2017, par Collectif, Pétition

Ceci est un appel très urgent pour collecter des signatures de solidarité. Baba Jan, militant dévoué de Gilgit-Balistan, au nord du Pakistan, demande le réexamen d’une condamnation à perpétuité et son cas sera une dernière fois examiné par la Cour suprême le 25 mai 2017. Pour avoir un effet, notre appel international doit être envoyé le lundi 22, 2017 dans la soirée (heure française).

Les signatures peuvent être envoyées ici

Pour plus d’information sur cette question, voir le mot clé JAN Baba sur ESSF.

Baba Jan est un militant politique au Gilgit-Baltistan (GB) qui fait face à une peine d’emprisonnement à perpétuité avec 12 autres personnes dans la prison de Gahkooch. Il est membre du comité fédéral du Parti awami des Travailleurs et il est président du Front de la jeunesse progressiste. Il a été accusé d’avoir conduit des émeutes et organisé des rassemblements illégaux en 2010. Son véritable « crime » a en fait été de porter aide aux victimes du lac Atta Abad afin qu’elles reçoivent une indemnisation équitable. Le lac a été artificiellement créé par un glissement de terrain qui a bloqué le cours de la rivière.

En 2010, lorsque les habitants d’Ali Abad, la principale ville de la vallée de Hunza, ont protesté pour que toutes les victimes réelles du lac Atta Abadune reçoivent juste compensation, la police a ouvert le feu, tuant deux manifestants, un père et son fils. Il y a immédiatement eu une réaction de protestation très forte et la population s’est rebellée. Baba Jan n’était pas sur place à ce moment. Il a rejoint plus tard le mouvement en cours et a essayé de calmer un peu l’exaspération des gens en organisant des rassemblements et des manifestations. Les autorités ont promis qu’une enquête serait ouverte sur l’officier de police responsable d’avoir tiré sur des manifestants pacifiques.

Au lieu de cela, cependant, divers chefs d’accusation ont été portés à l’encontre de Baba Jan et de plus de cent activistes de divers partis politiques en vertu des lois antiterroristes. Les lois antiterroristes sont très souvent utilisées contre des militant(e)s au Pakistan et Gilgit-Baltistan pour des raisons politiques.

Baba Jan et ses douze collègues ont été condamnés à vie en 2014 par le tribunal antiterroriste – jamais auparavant des manifestants n’avaient été condamnés à vie pour le seul fait de protester ! Plus tard, la Cour suprême du Gilgit-Baltistan a acquitté Baba Jan après qu’il ait déposé un recours contre ce verdict.

Baba Jan s’est présenté aux élections générales de 2015. Il est arrivé deuxième dans sa circonscription. Cependant, lors d’une élection anticipée dans la même circonscription, organisée après que le précédent gagnant ait été nommé gouverneur du GB, il est apparu que personne ne pourrait égaler la popularité de Baba Jan. Le gouvernement s’est alors tourné vers la Cour suprême du Pakistan et a demandé que son recours contre l’acquittement de Baba Jan soit entendu avant l’élection – et que pour cela, les élections devaient être reportées.

Finalement, la Cour suprême a rétabli la condamnation à perpétuité de Baba Jan. Nombreux sont celles et ceux qui ont pensé que cette décision avait été prise sur une base politique afin d’empêcher Baba Jan de participer à l’élection.

La Cour suprême devrait une dernière fois entendre la requête de réexamen final de Baba Jan le 25 mai 2017.

Nous demandons au gouvernement du Gilgit-Baltistan de retirer son recours devant la Cour suprême et de plaider devant elle pour la libération de Baba Jan et tous les autres détenus, de les libérer tous.

Nous demandons la publication du rapport de la commission judiciaire sur l’incident et sur la mise en œuvre de ses recommandations. La commission judiciaire a été créée par le gouvernement GB pour enquêter sur l’ensemble de l’incident. Son rapport n’a jamais été publié.

Liste des premiers signataires ici