Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : Le dernier texte de Charb mis en scène à Lille

France : Le dernier texte de Charb mis en scène à Lille

mercredi 31 mai 2017, par siawi3

Source : http://www.ufal.org/laicite/lufal-de-lille-a-ete-fiere-de-faire-vivre-le-spectacle-mettant-en-scene-le-dernier-texte-de-charb/?utm_source=mailup&utm_medium=courriel&utm_campaign=flash

L’UFAL de Lille a été fière de faire vivre le spectacle mettant en scène le dernier texte de Charb

Par UFAL

le 23 mai 2017

Ce vendredi 19 mai 2017 l’UFAL Lille a organisé une lecture-spectacle du livre de Charb « Lettre aux escrocs de l’islamophobie qui font le jeu des racistes » qu’il avait achevé deux jours avant de mourir dans l’attentat de Charlie Hebdo.

Malgré tous les problèmes de sécurité qui se sont posés, le spectacle a été pour le moins percutant ; c’est le mot qui nous vient à l’esprit quand on en sort. Gérald Dumont, avec toute la verve nécessaire à l’événement et son jeu de scène, entre humour noir et ton dur et grave, a mis en relief de façon magistrale le texte de Charb. Un signal fort, un avertissement et finalement tout simplement du bon sens, qui pose tant de problèmes aujourd’hui… Nous concluons avec lui : « merci Charb ».

S’en est suivie l’intervention de Marika Bret, directrice des ressources humaines de Charlie Hebdo qui répondit aux questions de la salle. Il en ressort une conviction : ceux qui refusent de se taire malgré les menaces, ceux qui se battent contre les pourfendeurs de la liberté d’expression qui font le jeu des racistes, ceux qui dénoncent les extrémistes, en particulier de la foi, font preuve d’un courage immense. En plus, ils participent de l’intérêt général et manifestent leur attachement à la laïcité. Il faut réaliser que Charlie Hebdo est sur la ligne de front de la liberté d’expression, au prix d’une menace constante ! Tout le monde a conclu : « Merci Charlie Hebdo ».

Cette mise en scène du texte de Charb fait sonner le glas. Plus que jamais la liberté est attaquée au nom de fausses tolérances et autres bienveillances trop souvent défendues par les idiots utiles des extrémismes. En voulant satisfaire les fanges les plus vindicatives des communautés on renforce le communautarisme et on attente à l’universalité, ici, la liberté. Il y a nécessité d’un réveil des laïques contre les extrémistes certes, mais aussi contre ceux qui se réclament des Droits de l’Homme pour combattre la laïcité. L’UFAL a été fière de se tenir debout pour faire vivre ce spectacle car comme le disait Charb, « j’ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent ».