Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Une école catholique traditionaliste fermée pour des soupçons de (...)

France : Une école catholique traditionaliste fermée pour des soupçons de maltraitances et d’agressions sexuelles"

mardi 6 juin 2017, par siawi3

Source : http://www.lci.fr/faits-divers/cher-une-ecole-catholique-traditionaliste-fermee-pour-des-soupcons-de-maltraitances-et-d-agressions-sexuelles-2054134.html

Cher : une école catholique traditionaliste fermée pour des soupçons de maltraitances et d’agressions sexuelles"

ENQUÊTE - L’école L’Angelus a été fermée vendredi par arrêté préfectoral. Des enfants ont été auditionnés et leur directeur placé en garde à vue, selon le procureur de République.

03 juin 18:53

Thomas Guien

Déjà la fin de l’année scolaire pour les 109 écoliers de l’Angelus. En cause : des soupçons de maltraitance d’élèves et d’agressions sexuelles dans une école catholique hors contrat du Cher, a annoncé le procureur de la République de Bourges lors d’une conférence de presse. Celui-ci a d’ailleurs officialisé l’ouverture d’une enquête judiciaire.

Une enquête qui devra faire la lumière sur ce qui s’est passé ces derniers mois dans cette école ouverte en 2010, ayant « l’Évangile » comme « ligne de conduite », comme le précise son site internet. « Il ne s’agit pas d’éléments de dysfonctionnement, mais constitutifs d’infractions pénales : des mauvais traitements sur des enfants (violences, privations de repas, punitions à caractère corporel...) et des soupçons d’infractions de nature sexuelle », a précisé le procureur de la République de Bourges, Joël Garrigue.

L’opération décidée « dans l’intérêt des élèves »

Une vaste opération de gendarmerie a été lancée vendredi matin pour mener la perquisition dans les locaux de l’école, située à Presly (Cher). Une soixantaine d’enfants ont également été auditionnés. Le directeur de l’institution, l’abbé Régis Spinoza, a été placé en garde à vue, essentiellement pour s’assurer de sa présence durant la perquisition, a indiqué le magistrat. Le religieux a été dans la soirée de vendredi.

L’opération a été décidée « dans l’intérêt des élèves », « suite à des informations venues à la connaissance de l’Éducation nationale » concernant cet établissement hors contrat, a indiqué le magistrat, qui était sur place durant toute la journée. Ce dernier a également évoqué des soupçons de « travail dissimulé » et d’« infractions d’ordre économique et financier » ou d’« escroquerie ». Ouverte en 2010, l’école catholique traditionaliste « L’Angelus » accueille des élèves, du primaire au lycée.