Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France, Paris : Policier agressé à Notre-Dame de Paris : L’assaillant aurait (...)

France, Paris : Policier agressé à Notre-Dame de Paris : L’assaillant aurait crié « C’est pour la Syrie »

mardi 6 juin 2017, par siawi3

Source : http://www.20minutes.fr/paris/2080867-20170606-policier-agresse-dame-paris-assaillant-crie-syrie

Policier agressé à Notre-Dame de Paris : L’assaillant aurait crié « C’est pour la Syrie »

AGRESSION Un homme a agressé un policier avec un marteau sur le parvis de Notre-Dame avant d’être neutralisé par les forces de l’ordre...

Anissa Boumediene, Caroline Politi

Publié le 06/06/17 à 16h48 — Mis à jour le 06/06/17 à 18h53

Photo : Le 21 mai 2013. (Photo d’illustration) Des policiers agressés à Notre-Dame à Paris, le 6 juin 2017. — VINCENT WARTNER / 20 Minutes

« Au nom d’une idéologie criminelle, on s’en prend aux forces de l’ordre mais on aurait aussi pu s’en prendre aux touristes », a déploré lors d’un rapide point presse le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Ce mardi après-midi, une vaste opération de police a été menée sur le parvis de Notre-Dame de Paris après l’agression d’un policier. L’hypothèse terroriste est privilégiée.

Un marteau et des couteaux de cuisine découverts sur l’assaillant

Vers 16h20, un homme - se présentant comme un étudiant algérien - a ciblé une patrouille de trois policiers en faction devant l’édifice religieux et a asséné à l’un d’eux un coup de marteau. Selon le ministre de l’Intérieur, l’agresseur serait arrivé par derrière et aurait crié « C’est pour la Syrie » au moment de porter le coup. Un second policier a immédiatement riposté et neutralisé l’assaillant. Des couteaux de cuisine ont été retrouvés sur lui.

Le policier a été légèrement blessé au cou, sans que ses jours ne soient en danger. Son agresseur, blessé aux jambes par les tirs de riposte, a été conduit à l’hôpital de la Salpêtrière.

La section antiterroriste du parquet de Paris a immédiatement ouvert une enquête en flagrance, notamment en raison du mode opératoire de l’attaque et des propos vraisemblablement tenus par l’assaillant. Les investigations ont été confiées à la section antiterroriste de la brigade criminelle et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Le public confiné dans la cathédrale

La préfecture de Police de Paris a invité le public à éviter le secteur. Un témoin a rapporté à l’AFP avoir entendu « crier très fort », puis vu « un mouvement de foule ». « Les gens ont paniqué, j’ai entendu deux coups de feu, vu un homme étendu par terre, du sang partout », a-t-il ajouté.

Un périmètre de sécurité a été installé sur le parvis de Notre-Dame, tandis que 350 à 400 personnes ont été confinées à l’intérieur de la cathédrale. Certaines d’entre elles, témoins de la scène, pourraient être reconvoquées ultérieurement pour des interrogatoires. La BRI est sur place pour sécuriser le secteur.