Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Turquie : Istanbul : La police tire des balles en caoutchouc pour disperser (...)

Turquie : Istanbul : La police tire des balles en caoutchouc pour disperser la gay pride

dimanche 25 juin 2017, par siawi3

Source : http://www.20minutes.fr/monde/2093703-20170625-istanbul-police-tire-balles-caoutchouc-disperser-gay-pride

Istanbul : La police tire des balles en caoutchouc pour disperser la gay pride

Le rassemblement s’est tenu malgré l’interdiction ordonnée par le gouverneur d’Istanbul...

Vincent Vantighem

Publié le 25/06/17 à 17h58 — Mis à jour le 25/06/17 à 18h15

Des balles en caoutchouc contre des drapeaux arc-en-ciel. Selon les informations de l’Agence France Presse, la police turque a fait usage, ce dimanche après-midi, de balles en caoutchouc pour empêcher des manifestants de tenir la parade annuelle de la gay pride sur la place Taksim, au centre d’Istanbul.

>> Les faits : Malgré l’interdiction, Istanbul veut sa gay pride

Ces événements interviennent alors que les autorités ont interdit, samedi, le rassemblement en raison, notamment, du risque de menaces d’attentats mais aussi pour préserver « l’ordre public » et « la sécurité des touristes ». Dans le courant de la semaine, un groupe d’ultranationalistes, les Foyers d’Alperen, avait demandé aux autorités d’annuler la gay pride, avertissant qu’il se chargerait lui-même de l’empêcher si son appel n’était pas entendu.

De petits groupes se sont toutefois formés sur la place Taksim, en ce dimanche après-midi, pour cette marche des fiertés LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexes) encadrés par des policiers plus nombreux.
Des premiers incidents l’an dernier

La gay pride s’est tenue sans incidents notables durant douze ans à Istanbul, faisant de ce rassemblement le plus important du genre dans un pays musulman du Moyen-Orient. Mais l’an dernier, la police avait également tiré des balles en caoutchouc, utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau contre les participants avant même le début du défilé.