Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Announcements > France : Les sensibilités religieuses blessées : Christianismes, blasphèmes (...)

France : Les sensibilités religieuses blessées : Christianismes, blasphèmes et cinéma, 1965-1988

Book Presentation

mardi 4 juillet 2017, par siawi3

Source : https://www.babelio.com/livres/Favret-Saada-Les-sensibilites-religieuses-blessees--Christiani/956463

Les sensibilités religieuses blessées : Christianismes, blasphèmes et cinéma, 1965-1988
par Jeanne Favret-Saada
ISBN : 2213671095
Éditeur : Fayard (06/09/2017)

A paraitre fin août

Résumé :

Ce livre enquête sur un moment de l’histoire générale de la liberté d’expression, les années 1960 et 1980 en Europe et aux États-Unis, dans un secteur particulier de la culture, le cinéma, qui est l’ultime forme d’art encore passible d’une censure préalable.

À cette époque, quatre films qui font aujourd’hui partie du répertoire international (Suzanne Simonin, La Religieuse de Diderot de Jacques Rivette, 1966 ; Je vous salue, Marie de Jean-Luc Godard, 1985 ; La Vie de Brian des Monty Python, 1979 ; La Dernière Tentation du Christ de Martin Scorsese, 1988) ont été en butte à des accusations de blasphème de la part d’Églises ou d’associations chrétiennes, mobilisant les mêmes méthodes que les associations musulmanes dans les premiers moments de l’affaire Rushdie (1988) et des caricatures danoises (2005).

Jeanne Favret-Saada a mené une enquête fouillée sur les mobilisations chrétiennes auxquelles les quatre films ont donné lieu, depuis l’étape de leur conception jusqu’à celle de leur sortie en salles. Au fil des analyses précises, fondées en partie sur des archives inédites et des entretiens, on voit que les polémistes chrétiens ont peu à peu remplacé l’ancienne accusation religieuse de « blasphème », l’insulte à Dieu, par celle de l’atteinte aux « sensibilités religieuses blessées », plus compatible avec une démocratie qui sépare la religion de la politique, reconnaît le pluralisme des opinions et respecte des droits de l’individu.

Le phénomène des accusations publiques de blasphème, qui occupe si souvent la une de nos journaux depuis vingt-cinq ans, est demeuré longtemps un non-sujet absolu pour l’ethnologie et la sociologie. Cet ouvrage vient couronner près de trente années de recherche pour développer une anthropologie du blasphème.