Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : Ressourcement républicain plutôt que dégagisme des principes

France : Ressourcement républicain plutôt que dégagisme des principes

mardi 11 juillet 2017, par siawi3

Source : http://www.laicite-republique.org/ressourcement-republicain-plutot-que-degagisme-des-principes.html


Ressourcement républicain plutôt que dégagisme des principes

par Patrick Kessel,
président du Comité Laïcité République

7 juillet 2017

Le dégagisme des hommes conduira-t-il au dégagisme des valeurs ou bien, au contraire, engendrera-t-il un ressourcement aux principes républicains, la laïcité en premier lieu ?

La laïcité aura été la grande absente des débats à l’occasion de l’élection présidentielle puis des législatives, à l’exception de quelques tentatives de détournement et d’instrumentalisation. Pourtant, la montée des revendications communautaristes et des identitarismes xénophobes sur un fond de menaces terroristes, devrait nous conduire à la plus extrême vigilance. À un ressourcement aux principes qui fondent l’identité républicaine.

Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour dénoncer le déni et la confusion qui ont gagné la gauche et la droite républicaines. Leur défaite électorale sans appel constitue pour elles une défaite politique mais d’abord et avant tout une défaite culturelle. Leur refus d’ouvrir les débats de fond conduira aux mêmes impasses si elles persistent dans l’oubli et dans l’erreur. Plus que jamais, au-delà des enjeux sociaux, il convient de se mobiliser afin de réinstituer l’école de la République, de garantir l’égalité en droit entre tous et en premier lieu entre hommes et femmes, d’appliquer la laïcité dans tous les lieux publics et la neutralité au-delà, sur tout le territoire. Là réside la condition première d’une citoyenneté ouverte à tous, garantissant les mêmes droits, imposant les mêmes devoirs.

Ce combat des idées, en amont du politique, le Comité Laïcité République s’y est engagé depuis sa création, lors de la première affaire du voile en 1989, qui annonçait le début d’un mouvement de régression dont les vagues de plus en plus fortes touchent désormais la politique. En attendant le tsunami qui ne manquerait pas de fragiliser la démocratie et de vider la République de ses principes.

Ce combat, le Comité Laïcité République le poursuivra dès la rentrée. Son site, ses interventions, ses colloques, le Prix de la laïcité qu’il remet chaque année à l’Hôtel de Ville de Paris, donnent la parole à celles et ceux qui participent à cet indispensable ressourcement aux principes d’une République laïque et sociale. Il lance ce jour sa Lettre électronique mensuelle [1] afin de renforcer le lien avec toutes les femmes et tous les hommes épris des valeurs universalistes des Lumières. Car ces principes sont menacés, depuis toujours par l’extrême-droite xénophobe et les cléricalismes mais aussi désormais par un communautarisme islamo-gauchiste qui cherche à étendre son influence sur une gauche orpheline de ses grands idéaux et en quête de repères.

Dans cette perspective, le Comité Laïcité République lance un appel (voir l’édito de Jean-Pierre Sakoun) à tous les républicains, au président de la République en premier lieu, au gouvernement, aux nouveaux et aux anciens élus du peuple, aux associations, aux citoyens, quelles que soient leurs convictions philosophiques, religieuses ou politiques, afin que la laïcité, clé de voûte de l’édifice républicain, puisse remplir sa mission d’émancipation, de paix sociale et de fraternité.

Patrick Kessel,
président du Comité Laïcité République