Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Egypte : elle parle des mères célibataires et écope de 3 ans de (...)

Egypte : elle parle des mères célibataires et écope de 3 ans de prison

samedi 4 novembre 2017, par siawi3

Source : http://www.rfi.fr/moyen-orient/20171104-egypte-doaa-salah-meres-celibataires-ecope-3-ans-prison

Egypte : elle parle des mères célibataires et écope de 3 ans de prison

Par RFI Publié le 04-11-2017 Modifié le 04-11-2017 à 01:20

Dans son émission, l’animatrice Doaa Salah avait choisi de parler de la grossesse hors mariage.

En Egypte, une animatrice télé a été condamnée cette semaine à trois ans de prison. Elle avait consacré une émission aux mères célibataires. La sexualité hors mariage reste un sujet tabou en Egypte.

Ce 28 juillet, dans son émission hebdomadaire sur la chaîne privée Al-Nahar TV, l’animatrice égyptienne Doaa Salah apparaît affublée d’un faux ventre de grossesse. Thème du jour ? Tomber enceinte hors mariage.

L’animatrice aborde notamment le don de sperme et interroge le public sur les relations sexuelles hors mariage. Elle se demande aussi s’il ne serait pas possible pour une femme de se marier uniquement le temps de concevoir, puis de divorcer, le tout dans le cadre d’un accord financier.

VIDEO : 2:01

Immédiatement, les propos suscitent une grande polémique en Egypte. L’émission est suspendue pendant trois mois, une plainte est déposée par un avocat contre la jeune femme. Doaa Salah est finalement condamnée à trois ans de prison pour « outrage à la décence publique ». L’animatrice devra payer une caution de 10 000 livres égyptiennes, un peu moins de 500 euros, pour rester en liberté. Le temps d’un éventuel appel du verdict.