Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : Mise en question de la gauche pro-Ramadan

France : Mise en question de la gauche pro-Ramadan

mardi 7 novembre 2017, par siawi3

Source : https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/061117/edwy-plenel-tariq-ramadan-henda-ayari-les-porcs-et-les-loups

Edwy Plenel, Tariq Ramadan, Henda Ayari, les porcs et les loups...

6 nov. 2017

Par lancetre Blog : Le blog de lancetre

Edwy Plenel, enfin, prend la parole publiquement, au sujet des faits reprochés à Tariq Ramadan. On regrettera que ce ne soit pas sur Médiapart. Trois minutes d’intervention dans une émission télévisée. On espère, pour bientôt, des développements un peu plus construits, une réflexion approfondie, une remise en question,que nous sommes nombreux à attendre en vain, depuis deux semaines...

VIDEO
Edwy Plenel face à l’actu - Clique Dimanche du 05/11 - CANAL+ © CLIQUE

Tariq Ramadan est évoqué au début de l’émission, de 1’30 à 4’30.

On trouvera dans ce billet un rapide rappel de la manière dont Tariq Ramadan a construit son image.

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/301017/de-la-construction-de-limage-de-tariq-ramadan-et-du-danger-de-le-critiquer

capture-ramadan-image-lancetre

Pour une réflexion plus approfondie , je conseille ce billet, et les précisions que l’auteur a ajoutées, dans les fils de commentaires :

https://blogs.mediapart.fr/roger-evano/blog/031117/la-duplicite-de-tariq-ramadan

Tariq ramadan, rappelons-le, n’est jamais parvenu à fédérer les musulmans de Suisse.

capture-ramadan-mms

Capture d’écran à partir de cet article, en accès libre sur le site du Point.

Tariq Ramadan représente moins encore, bien évidemment, les millions de musulmans de France...

Tariq Ramadan n’est pas islamologue.

Etrange "islamologue" qu’un homme qui n’a jamais publié aucun travail universitaire, ni sur le Coran, ni sur les hadith, ni sur le Prophète, ni sur aucun aspect de la religion musulmane.

Les seules publications de Tariq Ramadan sont des résumés de ses causeries, et des transcriptions d’entretiens avec des personnalités. Un peu léger, pour un "islamologue"...

Il n’enseigne à Oxford que parce que le Qatar finance entièrement sa chaire.

Rappelons aussi que les deux femmes qui ont porté plainte contre Tariq Ramadan sont musulmanes ; c’est en tant que musulmanes qu’elles ont pris contact avec Ramadan, et c’est parce qu’elles faisaient confiance à ce prédicateur musulman qu’elles ont accepté de l’accompagner dans sa suite, où elles affirment qu’il les a agressées.

Prétendre qu’on s’en prend à Tariq Ramadan par islamophobie, ou que l’attaquer revient à attaquer les musulmans, ne tient donc pas debout.

L’affaire Ramadan a aussi fait resurgir, sur les réseaux sociaux, un antisémitisme effarant, comme le rappelle le journaliste qui s’entretient avec Edwy Plenel.

Sur ce sujet, on lira utilement cet autre billet de blog, bien documenté et bien rédigé :

https://blogs.mediapart.fr/frederic-lhelgoualch/blog/041117/en-parle

Anne, ma soeur Anne - Louis Chedid © Macadam Cowboy

Enfin, au sujet des questions que se posent nombre d’abonnés de Médiapart sur le silence observé par la rédaction à propos des affaires qui mettent en cause Tariq Ramadan :

https://blogs.mediapart.fr/jean-marie-gumy/blog/041117/monsieur-plenel-rappelez-vous-pire-que-le-bruit-des-bottes

°°°

Source : https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/281017/tariq-ramadan-accuse-de-viol-dialoguer-ou-depublier

Tariq Ramadan accusé de viol : dialoguer ou dépublier ?

28 oct. 2017

Par lancetre Blog : Le blog de lancetre

La rédaction vient de dépublier un billet d’Utopart, dans lequel celui-ci s’interrogeait sur le silence assourdissant de Médiapart, depuis une semaine, au sujet de graves accusations de viols et de violences récurrentes, d’humiliations sexuelles, portées contre Tariq Ramadan. Nous sommes pourtant de plus en plus nombreux, parmi les abonnés, à nous interroger sur ce silence.

Le billet d’Utopart avait été publié sous un titre volontairement provocateur.

Mais ce titre accrocheur était expliqué dés le chapeau.

Aucune mauvaise interprétation, au premier degré, n’était donc possible.

Et rien, ensuite, dans le texte du billet, ne contrevenait à la loi de 1881 sur la liberté de la presse, comme le prétend l’annonce qui "justifie" la dépublication.

capture-utopart-plainte-pour-viol-a-28-10-2017-billet-depublie

Ce billet était déjà recommandé par neuf abonnés, au nombre desquels je figurais, et avait amené trente commentaires, au moment de sa dépublication.

Il interpellait la rédaction, et notamment le président de Médiapart, au sujet du silence incompréhensible sur les accusations portées contre Tariq Ramadan, à l’heure où tous les autres organes de presse, depuis une semaine, en parlent :

capture-utopart-plainte-pour-viol-a-28-10-2017

La loi de 1881 interdirait-elle à un lecteur de poser une question au président d’un journal ?

En dépubliant, sans répondre aux questions posées, un billet qui ne contrevenait en rien à la loi, et ne pouvait entraîner aucun dépôt de plainte,la rédaction ne peut que nourrir les inquiétudes, quant à son refus manifeste de traiter l’information lorsqu’il s’agit de Tariq Ramadan.

Rappelons simplement que nous en sommes à la troisième plainte déposée contre cet homme.

Les plaignantes lui reprochent des viols, des actes d’humiliation sexuelle, des coups, des injures...

Médiapart relève, dans un Machoscope, tous les dérapages sexistes de politiciens.

Médiapart, chaque jour, nous informe sur de nouveaux cas de violences sexuelles.

Médiapart a consacré une enquête au long cours, sans hésiter à remonter vingt-cinq ans en arrière, aux propos et gestes déplacés de Jean Lassalle.

Tout cela est bel et bon.

Mais pourquoi ce silence assourdissant, qui devient insoutenable, au sujet des actes reprochés à Tariq Ramadan ?

Pourquoi ce silence au sujet des tombereaux d’injures, sexistes, racistes, antisémites, qui s’abattent sur Henda Ayari, depuis qu’elle a osé déposer une plainte contre Ramadan ?

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/271017/henda-ayari-temoigne-je-sais-quon-essaiera-de-me-detruire-par-tous-les-moyens

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/261017/les-attaques-contre-henda-ayari-sont-marquees-par-un-violent-antisemitisme

http://www.lemonde.fr/societe/article/2017/10/28/plainte-contre-tariq-ramadan-l-antisemitisme-se-dechaine-envers-henda-ayari_5207247_3224.html

capture-henda-monde-antisemitisme-1

https://blogs.mediapart.fr/lancetre/blog/241017/tariq-ramadan-accuse-de-viol-par-henda-ayari-la-parole-la-defense

Censurer les abonnés, de plus en plus nombreux, qui posent ces questions, ce n’est pas y répondre.

C’est entretenir le soupçon.

Médiapart remplaçant le dialogue par la censure ?

Quelle déception !

°°°

Source : https://blogs.mediapart.fr/jean-marie-gumy/blog/041117/monsieur-plenel-rappelez-vous-pire-que-le-bruit-des-bottes

Monsieur Plenel, rappelez-vous : pire que le bruit des bottes...

4 nov. 2017

Par jean-marie gumy Blog : Le blog de jean-marie gumy

La liberté n’a pas de prix. Et quand le silence est insoutenable, il faut choisir la parole pour encore défendre la liberté.

"Pire que le bruit des bottes, le silence des pantoufles".

Cette citation empruntée à l’écrivain suisse Max Frisch a été souvent mise en évidence par le directeur de Médiapart, Mr Edwy Plenel, pour alerter la société sur les dérives fascistes, sexistes, homophobes, islamophobes, etc.

Et aujourd’hui, que se passe-t-il Monsieur Plenel ? Les langues se délient dans l’affaire de Tariq Ramadan mais votre Rédaction ne prend pas acte de tous les témoignages qui déferlent dans les journaux sur les agressions subies par de très nombreuses jeunes femmes, et même des jeunes filles mineures apprend-t-on maintenant dans la presse helvétique à travers les révélations d’anciennes collégiennes, élèves, dans les années 80 et 90, du professeur Tariq Ramadan et abusées par lui...

Tariq Ramadan n’est pas n’importe quel satyre qui aurait fait du mal à des femmes adultes et même des jeunes filles mineures sous l’effet de sa dominance maniaque toute masculine. Il est LE prédicateur médiatique de l’islam de France et même d’Europe puisqu’il enseigne aussi au Royaume-Uni. Il est suivi par des millions de fidèles musulmans qui s’abreuvent à ses livres et à ses conférences. C’est dire l’importance du personnage qui dépasse largement l’audience de quelques parlementaires français pris en faute de harcèlement sexuel.

Et alors quoi ? Votre journal en ligne se tait ?! Vous, un des médias les plus réactifs et des mieux informés de France ? Vous, un des médias qui a offert sa crédibilité et amplifié l’aura de Tariq Ramadan auprès du peuple de France, des musulmans et musulmanes et y compris des Français et Françaises ne se réclamant pas de la religion islamique ?

Votre silence est intenable et assourdissant pour vous le défenseur de la liberté, pour vous le féministe qui essaye de faire beaucoup pour l’égalité entre femmes et hommes, pour vous le combattant d’une société plus égalitaire, plus libre, plus ouverte et plus démocratique.

Vous n’avez pas besoin de jeter Tariq Ramadan aux chacals fascistes de l’extrême-droite. Vous avez juste à relayer l’information et à vous interroger sérieusement au soutien que vous avez offert en 2015, juste après les attentats de Charlie Hebdo, à Tariq Ramadan et son courant très fermé et sectaire de l’islam qu’il représente avec son frère Hani et d’autres personnalités financées par des pétromonarchies du Golf et donc sous influence intellectuelle du Qatar et de l’Arabie Saoudite qui prône un islam en parfaite opposition à nos valeurs démocratiques... Sans oublier l’influence du grand-père maternel des Ramadan et fondateur des Frères Musulmans en Egypte.

En espérant que vous allez enfin vous décider à écrire un éditorial percutant sur votre site Médiapart à propos de cette affaire qui sent de plus en plus mauvais, ils nous restent à espérer, nous vos lecteurs et lectrices, que vous ne vous êtes pas désormais compromis avec le silence de certaines pantoufles occidentales qui annoncent le bruit des bottes, la dictature et le fascisme quelque que soit, par ailleurs, l’origine de ce fascisme.

Vous n’êtes pas un lâche, Monsieur Edwy Plenel. Alors écrivez-nous, parlez-nous mais s’il vous plaît ne gardez plus ce silence gêné et gênant pour vous et Médiapart.