Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Announcements > France : Soutenir la bibliothèque Marguerite Durand

France : Soutenir la bibliothèque Marguerite Durand

Pétition

mercredi 15 novembre 2017, par siawi3

Source : https://lesglorieuses.fr

Soutenir la bibliothèque Marguerite Durand

15 11 17

Lorsqu’une bibliothèque meurt, c’est comme si un pan de l’histoire brûlait. On refuse aux livres leur fonction première : nous aider à interpréter nos vies. Et lorsqu’il s’agit d’une bibliothèque féministe, c’est l’histoire des femmes qu’on invisibilise. Cette bibliothèque existe aujourd’hui. Et cette bibliothèque va disparaître. C’est la bibliothèque Marguerite Durand. Il s’agit d’un endroit qui archive tout ce qui a trait à l’histoire des femmes en France. Fondamental donc si nous voulons créer un imaginaire collectif où les femmes sont les égales des hommes.

Saviez-vous qu’il s’agit de la seule bibliothèque féministe en France ? On ne le savait pas. Elle existe depuis 1932 et a été créé par la journaliste Marguerite Durand. Aujourd’hui, la Mairie de Paris prévoit son déménagement, synonyme pour toutes les personnes qui y travaillent de disparition.

Pourquoi les livres, les bibliothèques, la transmission, nous tiennent tant à coeur ? Car ils sont fondamentaux dans notre lutte dans la construction de cet imaginaire culturel. Et surtout, comme le dit l’historienne Christine Bard au micro de Lauren Bastide dans La Poudre, « la prise de conscience féministe vient de la rencontre entre une lecture et une expérience. Les observations que l’on peut faire dans sa famille, dans son milieu de travail... » Elle ajoute que Marguerite Durand disait elle-même qu’on parle de conversion féministe. Et cette conversion ne peut avoir lieu sans les livres.

Rappelons-le, ce sont les livres qui ont libérés les femmes. Le deuxième sexe de Simone de Beauvoir a permis aux femmes de se poser enfin la question : qu’est-ce que ça signifie pour moi être femme ? Le livre Le complexe d’Icare d’Erica Jong les a libéré du carcan freudien en les déculpabilisant par rapport au sexe. Le dernier livre de Gloria Steinem, Ma vie sur la route, nous a appris qu’un changement ne se fait pas derrière un écran, il faut multiplier les moyens d’action, prendre la parole, manifester, s’exprimer dans des conférences…

« Je me tiens
sur les sacrifices
d’un million de femmes avant moi
en pensant
Que puis-je faire
pour rendre cette montagne plus grande
afin que les femmes après moi
puisse voir plus loin
– héritage »
Rupi Kaur, The Sun and her Flowers.

La méconnaissance, voire l’invisibilisation, des écrits de nos aîné·e·s empêchera toute nouvelle prise de conscience. Il ne s’agit néanmoins pas de vouer un trop grand respect pour nos aîné·e·s en nous enfermant dans une adoration stérile de leurs écrits. « Transmettre n’est pas reproduire des schémas existants, comme une copie claquée sur des modèles passés » commence la rabbine Delphine Horvilleur (Comment les rabbins font les enfants). « La transmission d’une identité n’est jamais une réplication à l’identique. A l’image de la reproduction sexuée, l’inédit y surgit à chaque génération par la rencontre d’un autre qui nous fertilise et fait naître du nouveau et de l’inattendu. » Il ne s’agit donc pas de reproduire les idées à l’identique mais de les interpréter, de les réinterpréter constamment. Pour se les approprier et pour avancer dans notre réflexion. D’ailleurs, Anaïs Nin a écrit un jour dans son journal « Je crois qu’on écrit pour créer un monde dans lequel on puisse vivre », on pourrait ajouter qu’on lit pour créer un monde dans lequel on désire vivre.

Les Glorieuses soutient la bibliothèque Marguerite Durand.

Rendez-vous samedi 18 novembre à 14h devant pour une inscription massive à la bibliothèque, 79 rue Nationale 75013 Paris (métro : Olympiades).

°°
Source : https://www.change.org/p/mairie-de-paris-sauvons-la-biblioth%C3%A8que-marguerite-durand

Signez la pétition ici

Petition

Adressée à Mairie de Paris
Sauvons la Bibliothèque Marguerite Durand !
Association Archives du Féminisme

La bibliothèque Marguerite Durand (BMD), bibliothèque municipale de la Ville de Paris spécialisée dans l’histoire des femmes, du féminisme et du genre, fondée en 1932 grâce au don de la journaliste féministe Marguerite Durand, devra bientôt quitter le bâtiment qu’elle occupe dans le 13e arrondissement depuis 1989, afin que la médiathèque Jean-Pierre Melville puisse occuper à elle seule tout le bâtiment.

Ce projet pourrait être l’occasion pour la Mairie de Paris de proposer à la BMD un nouvel espace, plus spacieux, à la fois pour ses collections à l’étroit depuis des années, et pour le développement d’activités, telles qu’expositions, conférences, débats, ateliers pédagogiques, etc. Or, la Mairie a décidé que la BMD serait hébergée par la Bibliothèque historique de la Ville de Paris (BHVP), dans le 4e arrondissement. Cette décision a été prise sans concertation avec le personnel et les partenaires sociaux.

La Mairie de Paris assure que ce déménagement offrira une meilleure visibilité à la BMD, arguant du caractère prestigieux du bâtiment et de sa centralité dans Paris, ainsi que de la présence à la BHVP du fonds féministe Marie-Louise Bouglé et du fonds George Sand. Or la BHVP n’a plus de place pour ses propres collections ; celles de la BMD seront donc stockées dans des magasins extérieurs, en un lieu non précisé, leur communication sera différée, la BMD n’aura plus de salle de lecture propre et son personnel sera de fait mutualisé avec celui de la BHVP.

Seule bibliothèque publique en France exclusivement consacrée à l’histoire des femmes, du féminisme et du genre, jouissant d’une renommée internationale, la BMD ne doit pas devenir invisible puis disparaitre, dans une ville dont la maire se déclare si volontiers féministe.

Avec l’intersyndicale et le collectif de soutien « Sauvons la BMD ! » (lancé par l’association Archives du féminisme), nous demandons que la Mairie de Paris renonce à ce projet et propose un lieu d’accueil offrant à la bibliothèque Marguerite Durand une véritable visibilité et des conditions de fonctionnement dignes.

Cette pétition sera remise à : Mairie de Paris