Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Algérie : Campagne contre les Violences faites aux Femmes

Algérie : Campagne contre les Violences faites aux Femmes

vendredi 24 novembre 2017, par siawi3

Source : AFEPEC, 24.11.2017

Campagne contre les Violences faites aux Femmes

11ème édition (novembre – décembre 2017)

Pour la mémoire de Zoubida Hagani Khaldi !

Pour que les réserves émises par l’Algérie à la CEDAW soient levées

Pour l’Egalité entre les femmes et les hommes !

Cette année, nous plaçons notre 11ème campagne contre les violences faites aux femmes sous une triple exigence : la réflexion sur l’état d’application de la Loi sur les violences envers les femmes de 2015, la levée de toutes les réserves émises à la CEDAW pour que plus aucune discrimination frappant les femmes ne soit plus possible dans notre pays et la sauvegarde de la mémoire de Zoubida Hagani Khaldi effacée par des forces lâches et misogynes.

L’école de pêches de Béni Saf a eu, pendant plus de 21 ans, l’honneur de porter le nom de Zoubida Hagani Khaldi, mais des forces que le nom même d’une femme révulse ont décidé de baptiser l’école d’un autre nom.

Nous serons donc samedi 25 novembre à Béni Saf pour nous recueillir sur la tombe de Zoubida et poursuivre les démarches auprès de la direction des moudjahidine et de la pêche de la wilaya d’Aïn Témouchent afin de réparer cette atteinte inacceptable à notre mémoire.

Parce que l’engagement et le combat féministe de Zoubida est encore vivant et présent, nous persévérons et renouvelons l’action initiée il y a une année pour la levée des réserves émises par l’Algérie à la ratification de la CEDAW. Nous soumettons notre lettre ouverte à la signature des organisations et nous poursuivons nos rencontres d’information et de sensibilisation sur la CEDAW y compris sur les réseaux sociaux.

Nous avions mené campagne pour la Promulgation de la Loi contre les Violences faites aux Femmes et le collectif constitué à Oran avait mené une formidable mobilisation en faveur de cette loi finalement adoptée en 2015. Pour mesurer son impact et les moyens de sa mise en œuvre, nous organisons un atelier d’échanges sur la prise en charge des femmes victimes de violences avec des professionnel-le-s d’institutions comme les services de médecine légale.

Par ailleurs, une rencontre-débat sera consacrée à la polémique sur les droits des femmes et des violences à leur encontre ayant marqué le Salon international du livre d’Alger : Quelle avancée dans les luttes pour l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les violences faites aux femmes ?

Le 10 décembre, journée internationale des droits humains, nous diffuserons des textes d’information sur la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et son initiatrice Olympe de Gouges.