Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Pologne : Le premier Congrès pour la Sécularité

Pologne : Le premier Congrès pour la Sécularité

dimanche 10 décembre 2017, par siawi3

Source : http://www.creal76.fr/medias/files/creal76-combat-laique-67-decembre-2017-.pdf#page=18

Échos d’ailleurs
Combat Laïque 76 N° 67 , page 18

10 Décembre 2017

POLOGNE : Lueur d’espoir

Un évènement ! Pour la première fois dans ce pays qui nous a plus habitués à la régression qu’aux progrès des droits humains, s’est tenue à Varsovie ces 21 et 22 octobre 2017 une conférence sur la sécularité. Nos amis de l’association ÉGALE (1) ont été sollicités pour y participer.

Cette conférence s’est tenue à l’initiative du "Congrès pour la sécularité" qui, depuis avril 2017, réunit autour d’une plate-forme une vingtaine d’organisations et de groupes politiques entendant promouvoir les Droits de l’Homme et la laïcité.

Si la Constitution polonaise prévoit la liberté de conscience, l’Église catholique bénéficie de privilèges clairement codifiés par un concordat signé avec le Saint-Siège le 28 juillet 1993 qui lui confère une capacité d’intervention dans tous les aspects de la vie et lui donne de fait une force politique déterminante. Le système éducatif est pour l’Église un lieu d’intervention privilégié : la religion est une matière facultative au
baccalauréat et si l’enseignement religieux n’est pas formellement obligatoire à l’école il est enseigné dès la maternelle dans 72 % des établissements scolaires et l’État rémunère 31 625 catéchistes et finance des universités cardinales, des académies théologiques, des écoles supérieures philosophico-théologiques et de nombreuses chaires théologiques à l’université.

Cette première session du Congrès pour la sécularité, qui a réuni plus de 300 participants, a permis d’aborder les nombreux sujets de conflit existant du fait de la collusion entre l’Église et l’État : financement des Églises, atteintes aux droits des femmes, aux droits des enfants, aux droits des LGBT, à la liberté de parole et à l’expression artistique. Autant de conflits dus le plus souvent aux privilèges juridiques et financiers importants de l’Église catholique que les intervenants polonais ont longuement dénoncés.

Un Manifeste du Congrès pour la sécularité présenté par les organisateurs a été adopté.
Ce Manifeste plaide pour une Pologne laïque et demande notamment :
•La suppression du financement public de toutes as-
sociations religieuses et des Églises.
•Une éducation publique neutre.
•La suppression de tous symboles,et cérémonies religieux dans les enceintes publiques et étatiques.
•Le respect des standards internationaux en matière de droits de l’Homme, sans lien avec la religion.

D’après un article sur le site http://www.egale.eu

°

Inquiétant
Depuis plusieurs années, la fête nationale de l’Indépendance, en Pologne, est l’occasion, à Varsovie, d’une marche de nationalistes d’extrême droite
Ce 11 novembre, la démonstration raciste et xénophobe a surpassé en nombre et en virulence les débordements des années passées. Quelque 60 000 personnes ont défilé derrière des banderoles sans équivoque où on pouvait lire entre autres : « Nous voulons Dieu », « Dehors les migrants », « Pologne blanche », « Mort aux ennemis de la nation », « Un
homme et une femme : la seule famille normale », ...
Une pancarte brandie par un des manifestants résumait la subtile ligne politique : « Pas de Pologne islamiste. Pas de Pologne laïque. Mais une Pologne catholique ».