Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Afrique : Somalie : attentat-suicide dans une école de police à (...)

Afrique : Somalie : attentat-suicide dans une école de police à Mogadiscio

vendredi 15 décembre 2017, par siawi3

Source : http://www.rfi.fr/afrique/20171214-somalie-attentat-suicide-une-ecole-police-mogadiscio

Somalie : attentat-suicide dans une école de police à Mogadiscio

Par RFI

Publié le 14-12-2017 Modifié le 14-12-2017 à 19:38

Au moins 18 policiers somaliens ont été tués à Mogadiscio dans un attentat-suicide ce jeudi matin, 15 ont été blessés, selon un bilan de la police qui explique qu’un kamikaze s’est fait exploser dans une école de police. L’attentat a été revendiqué par les shebabs. Les islamistes shebabs ont été chassés de Mogadiscio en août 2011 et ont ensuite perdu l’essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, souvent dans la capitale, et contre des bases militaires.

D’après des témoins de l’attaque, le kamikaze s’est déguisé en policier pour pouvoir entrer dans le camp. Il a fait sauter sa ceinture d’explosifs alors que les policiers étaient en train de se rassembler dans une grande cour pour la parade matinale.

Certaines recrues étaient déjà en rang, d’autres étaient en train d’arriver et selon un commandant de police, le bilan aurait pu être plus lourd si le kamikaze avait pu atteindre le centre de la cour, là où il y avait le plus de monde.

En tout, le chef de la police, le général Muktar Hussein Afrah, fait état de 18 morts. et 15 blessés.

Mais du côté des islamistes shebabs qui ont revendiqué l’attaque dans un communiqué posté sur internet, l’attaque aurait fait 27 morts, dont des officiers.

Ces dernières semaines, les Etats Unis ont augmenté la fréquence des bombardements ciblant les shebabs, annonçant la mort de plus de 140 islamistes en novembre. En octobre dernier, un camion piégé avait fait 512 morts à Mogadiscio, un attentat non revendiqué et qui reste le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie.