Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Uncategorised > Algérie : Matériel "Made In Israel" : Sonelgaz attaque en justice le (...)

Algérie : Matériel "Made In Israel" : Sonelgaz attaque en justice le constructeur Cegelec/General Electric

lundi 18 décembre 2017, par siawi3

Source : http://www.huffpostmaghreb.com/2017/12/17/made-in-israel-sonelgaz_n_18848710.html?utm_hp_ref=algeria

Matériel "Made In Israel" : Sonelgaz attaque en justice le constructeur Cegelec/General Electric

Rédaction du HuffPost Algérie

Publication : 17/12/2017 15h39 CET Mis à jour : 17/12/2017 15h40 CET
QSDQ

Le groupe Sonelgaz a déposé plainte auprès de la juridiction compétente contre le consortium-constructeur franco-américain Cegelec/General Electric qui lui a livré du matériel comportant des composants "Made In Israel" pour la réalisation d’une centrale électrique, a indiqué dimanche Sonelgaz dans un communiqué.

Le groupe algérien explique que dans le cadre de la réalisation de la centrale électrique de Boutlelis (Oran) d’une capacité de 450 MW, du matériel a été importé par le consortium Cegelec/General Electric.

Mais lors des formalités de vérifications de ce matériel par la société d’engineering CEEG (filiale de Sonelgaz), qui est en charge de la réalisation du projet en tant que maître d’oeuvre, les services de cette filiale ont découvert que parmi le matériel importé (projet comportant des milliers de composants), un de ces composants (vannes de déluge) comportait la mention ’’made in Israël’’, note le communiqué.

Immédiatement, les services des douanes compétents ont été saisis officiellement le 4 avril 2017 par la filiale CEEG. Parallèlement à la saisine des douanes, la société CEEG a fait appel à un huissier de justice qui a dressé un constat le 19 avril 2017.

Dans le même temps, le consortium-constructeur Cegelec/General Electric a été saisi et interpellé afin de donner les explications nécessaires.

"Il a ainsi reconnu officiellement sa responsabilité de l’introduction de ce matériel par mégarde", souligne Sonelgaz.

Depuis la survenance de cet incident, le constructeur a déjà récupéré le matériel en cause et a procédé à son remplacement par un matériel de provenance européenne.

Parallèlement, une plainte a été déposée le 19 avril à l’encontre du constructeur auprès de la juridiction compétente, "qui est poursuivi en justice pour fausse déclaration, compte tenu que le document de provenance du matériel en question stipule la France comme pays d’origine", précise Sonelgaz.

Par ailleurs, le matériel de remplacement a été réceptionné le 11 octobre 2017, note la même source.

Ainsi, Sonelgaz considère qu’elle n’a ménagé aucun effort et a suivi toute la procédure réglementaire, à savoir le dépôt de plainte, la saisine des services des douanes et autorités compétentes concernées, le recours à un auxiliaire de justice (huissier), et ce, "pour sauvegarder ses intérêts".

Cette affaire a été révélée par un député de l’alliance Nahda – Adala – Bina, Lakhdar BenKhellaf, qui a posté sur sa page Facebook une copie d’une question formulée au ministre de l’énergie Mustapha Guitouni.

Il avait fait savoir que “malgré les efforts déployés par les douanes algériennes pour empêcher les tentatives d’inonder le marché national par des produits d’origine israélienne, on trouve des produits israéliens importés par Sonelgaz au profit de l’une de ses filiale”.

Pour rappel, la nouvelle centrale électrique à turbines à gaz de Boutlelis devrait être opérationnelle en septembre 2018.

Cette centrale électrique est constituée de deux turbines à gaz d’une puissance de 223 MW chacune fonctionnant au gaz naturel comme combustible principal et de gasoil comme combustible de secours.

Sa construction, réalisée par le consortium General Electric International (USA) et Cegelec SAS (France), a débuté en 2012.