Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Waleed Al-Husseini : l’abandon de la laïcité en France - "On ne peut pas (...)

Waleed Al-Husseini : l’abandon de la laïcité en France - "On ne peut pas encore parler d’islam !"

VIDEO

samedi 23 décembre 2017, par siawi3

Source : https://www.facebook.com/AlHusseini.Waleed/videos/1896147247079839/

et

https://youtu.be/gjDXe4Mz5pA

21 Décembre 2017

Waleed Al-Husseini sur canal + chez Yves Calvi

Video ici ou ici
1.31

°°°

Source : https://la-voie-de-la-raison.blogspot.com/2017/12/alhusseini-canalplus.html

On ne peut pas encore parler d’islam !

Posted : 23 Dec 2017 04:44 AM PST

Waleed Al-husseini ne crois plus en Dieu. Ce réfugié Palestinien a dû fuir son pays à cause de son athéisme.

« Je viens d’une famille musulmane et j’ai eu une éducation islamique mais je n’arrêtais pas de m’interroger sur l’existence de Dieu. Au début j’avais même peur de me poser la question puis je suis arrivé à la conclusion qu’il n’existait pas. »

Emprisonné et torturé en Palestine pour avoir entretenu un blog critiquant l’islam, le jeune homme décide de fuir avant la fin de son procès.

« Par définition l’islam n’accepte pas que quelqu’un quitte l’islam. C’est le propre-même de cette religion. Ça s’appelle le crime du renégat, considéré comme une trahison. Et même en France il y a des imams qui ont émis des fatwas, des avis juridiques, qui appellent à condamner à mort ceux qui quittent l’islam. »

La journaliste de Canal + : Que pensez-vous de l’islam "modéré" ?

Waleed Al-husseini : L’islam n’est pas arrivé à ce stade et on ne peut pas parler d’islam modéré.

Journaliste : Mais j’ai des amis musulmans qui boivent de l’alcool et n’ont pas de problèmes. Comment ne pas les appeler "musulmans modérés" ?

Waleed Al-husseini : Ce sont des musulmans pacifiques à ce stade, ni plus ni moins. Regardez les terroristes qui ont endeuillé Paris il y a deux ans. Vous auriez pu dire qu’ils étaient modérés, car ils fréquentaient les boites de nuits et buvaient de l’alcool jusqu’à quelques semaines avant de basculer et de commettre le massacre. Ils ont basculé dès que l’opportunité leur était offerte car ils ont reçu la violence à travers l’éducation islamique. Le problème c’est que l’islam est violent par définition, il est violent dans ses textes sacrés.

Aujourd’hui, cette conversation a été coupée à l’antenne. Censure, crainte ou complaisance ? Peu importe, le résultat est le même. On enterre la tête dans le sable pour ne pas voir le problème et continuer à dire qu’il n’existe pas

Video ici