Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > Egypte : au moins neuf morts dans l’attaque d’une église copte

Egypte : au moins neuf morts dans l’attaque d’une église copte

samedi 30 décembre 2017, par siawi3

Source : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/12/29/egypte-au-moins-neuf-morts-dans-l-attaque-d-une-eglise_5235698_3218.html

Egypte : au moins neuf morts dans l’attaque d’une église copte

Un homme a ouvert le feu devant une église du sud du Caire. Cinq gardes ont également été blessés.

Le Monde.fr avec AFP | 29.12.2017 à12h56 • Mis àjour le 29.12.2017 à21h55

Photo : La police inspecte le site de l’attaque dans le quartier de Helwan, dans le sud du Caire, le 29 decembre.

Au moins neuf personnes ont été tuées, vendredi 29 décembre, dans l’attaque d’une église par un homme armé, au sud du Caire, en Egypte. Le ministère de l’intérieur a annoncé dans la soirée que l’assaillant, un djihadiste recherché pour avoir attaqué des policiers, avait été blessé et arrêté. Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué l’attaque.

Selon le ministère, l’individu était armé de fusils d’assaut, de munitions et d’une bombe, qu’il avait l’intention de faire exploser dans l’église. Il a d’abord tué deux personnes en ouvrant le feu sur un magasin puis il s’est dirigé vers l’église et en a tué sept autres, dont un policier. Cinq agents de sécurité ont également été blessés dans l’assaut, selon la police.

Lire aussi : Sissi et les chrétiens d’Egypte : des promesses mais peu de changements

Les coptes régulièrement visés

Des images vidéo diffusées sur les réseaux sociaux montrent l’assaillant présumé, un homme barbu portant une veste avec des munitions, étendu sur le sol, qui semble être peu conscient, alors que des gens le menottent. La police a ensuite interdit aux passants l’accès au lieu de l’attaque.

Représentant 10 % des quelque 96 millions d’Egyptiens, les chrétiens d’Egypte, les coptes, ont été visés par plusieurs attaques cette année, la plupart revendiquées par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI). Le 11 décembre 2016, au Caire, un attentat-suicide contre l’église copte Saint-Pierre-et-Saint-Paul, fit vingt-neuf morts. L’attentat, perpétré en pleine célébration d’une messe, avait été revendiqué par l’EI.

Lire aussi : L’attaque contre la mosquée de Bir Al-Abed est la plus meurtrière de l’histoire récente de l’Egypte

Un « acte de haine  »

Dans un communiqué, la présidence égyptienne a déclaré que cette dernière attaque « renforcerait la détermination [du gouvernement] àdébarrasser le pays du terrorisme et de l’extrémisme  ».

La France a condamné un « acte de haine  » et a renouvelé son « soutien dans la lutte contre le terrorisme  », selon le ministère des affaires étrangères. L’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, pays du Golfe alliés de l’Egypte, lui ont manifesté leur soutien et ont aussi condamné l’attaque.

Le Qatar, avec lequel Le Caire a pourtant rompu ses relations au mois de juin au motif que cet émirat du Golfe soutient le « terrorisme  », a également offert son soutien. Dans son message de condoléances, Doha a assuré de son « ferme rejet du terrorisme  ».