Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : 31 Décembre sous haute surveillance

France : 31 Décembre sous haute surveillance

samedi 30 décembre 2017, par siawi3

Source : https://www.ouest-france.fr/societe/saint-sylvestre-ce-qu-il-faut-savoir-sur-la-mobilisation-des-forces-de-l-ordre-5476261

Saint-Sylvestre. Ce qu’il faut savoir sur la mobilisation des forces de l’ordre

Modifié le 29/12/2017 à 20:26 | Publié le 29/12/2017 à 17:43

Photo : Des policiers, près de l’Arc de Triomphe à Paris, le 1er janvier 2017 | MARTIN BERTRAND / AFP

Dans un contexte de menace terroriste élevée, mais aussi pour éviter tout débordement en marge des festivités du passage à la nouvelle année, la préfecture de police de Paris va déployer un important dispositif de sécurité dimanche, avec plus de 10 500 policiers, gendarmes et secouristes dans l’agglomération.

Incontournable. La Saint-Sylvestre réuni chaque année des centaines de milliers de personnes sur les Champs-Élysées. Ils étaient environ 300 000 l’an dernier. Au moins autant y sont encore attendus dimanche sur la plus belle avenue du monde. La Ville de Paris invite cette fois encore à découvrir, à partir de 23 h, un spectacle son et lumière : un film d’animation sur le thème de la vie parisienne sera projeté sur l’Arc de Triomphe. Suivra un feu d’artifice pour marquer l’entrée en 2018.

« L’objectif est que cette soirée se déroule dans un esprit de fête, mais aussi de sérénité et de responsabilité », insiste Michel Delpuech, préfet de police de Paris. Il annonce la mobilisation de quelque 10 500 policiers, militaires, pompiers et secouristes dans l’agglomération. Un déploiement justifié « par la menace terroriste qui reste élevée », les actes de délinquance lors de grands rassemblements et « des phénomènes de débordement dans certains quartiers. »

1850 policiers sur les Champs-Elysées

Aux Champs-Élysées, seront mobilisés quelque 1 850 membres des forces de l’ordre. Avec la mise en place d’un périmètre de protection : globalement de la place de l’Étoile jusqu’au Grand Palais. Les contrôles (ouverture de sac, palpations, voire contrôles d’identité) vont être systématiques pour entrer dans la zone, où « seront interdits les artifices de divertissement et engins pyrotechniques, de même que l’introduction, la détention et la consommation de boissons alcooliques ».

L’entrée dans le périmètre de protection (en rouge), sera contrôlée. Dans la zone bleue, la circulation sera fermée, dimanche, à partir de 20 h. Le stationnement, lui, interdit dès 7 heures du matin.
L’entrée dans le périmètre de protection (en rouge), sera contrôlée. Dans la zone bleue, la circulation sera fermée, dimanche, à partir de 20 h. Le stationnement, lui, interdit dès 7 heures du matin. | Préfecture de police de Paris

Les forces de l’ordre seront aussi renforcées dans le secteur Trocadéro, Tour Eiffel et Champ-de-Mars, qui réunit traditionnellement un public très important.

Menace terroriste, violences urbaines et sécurité routière

Plus globalement, partout en France, près de 140.000 membres des forces de sécurité et de secours seront mobilisés pour assurer la sécurité de la nuit de la Saint-Sylvestre, a indiqué vendredi le ministère de l’Intérieur. « Pour assurer la sécurisation du 31 décembre, ce sont 56.000 policiers, 36.000 gendarmes, et 7.000 militaires de l’opération ’Sentinelle’ et 39.800 sapeurs-pompiers, sapeurs-sauveteurs et démineurs, soit un total de 139.400 effectifs des forces de sécurité, qui seront mobilisés sur l’ensemble du territoire », a souligné la place Beauvau, dans un communiqué.

Beauvau précise en outre que l’ensemble du pays est couvert par le dispositif Vigipirate, et qu’en cette période de fêtes de fin d’année, il met plus particulièrement l’accent sur « la sécurité des grands espaces commerciaux, des lieux de rassemblement, d’autre part, sur la sécurité dans les infrastructures de transports publics ».

Prévenir la menace terroriste n’est pas le seul objectif de ce déploiement sécuritaire puisqu’une attention particulière sera portée sur la sécurité routière avec de « nombreuses opérations ciblées » menées pour dissuader la conduite en état d’ivresse mais aussi les violences urbaines, affirme l’Intérieur.