Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > Resources > France : La Barbe

France : La Barbe

vendredi 12 janvier 2018, par siawi3

Source : https://www.revue-ballast.fr/cartouches-18/

février 2017.

par L.V.

La Barbe,
d’Omar Benlaala
Éditions du Seuil, 2015

« Il y a du thé et des cacahuètes ». L’argument suffit pour convaincre le héros de ce récit autobiographique à accepter une invitation à la mosquée. Comme il le dit avec humour : « Les voies du Seigneur sont impénétrables ; celles qui mènent à la mosquée beaucoup moins ».

L’itinéraire d’un jeune homme paumé, « entre le ciel et l’abîme », qui cherche un remède radical à son errance. Alors que dans les années 1990, Ménilmontant désert ressemble à un village d’irréductibles qui « résiste toujours au développement urbain », Omar découvre dans la religion un sens et une identité. Soif d’apprendre, joie d’enfant en découvrant que l’attirail du parfait musulman ressemble à la tenue de Satan Petit Cœur dans Dragon Ball, fierté de devenir un des premiers barbus du quartier : « moi, le boutonneux de service, je devenais celui dont on parle, que l’on regarde, et j’adore ça. (…) Même l’imam n’est pas aussi looké que moi ».
Une ouverture sur l’ailleurs avec les voyages en Inde et au Pakistan (Omar fait partie du mouvement tabligh), c’est ce que lui apporte cette immersion radicale dans la religion.

Un jeu de rôles (« J’espère devenir un personnage public et le public, ça se respecte ») qui cependant s’effrite vite et Omar passe à nouveau de la mosquée au monde de la nuit de Paris. Mais sans couper sa barbe, sans laquelle il redeviendrait insignifiant. Un barbu se déhanchant sans complexe sur les Démons de minuit, ça se remarque presque plus qu’un austère prêcheur.
De trips en badtrips, Omar s’accroche pour ne pas sombrer, vivre, se désaliéner sans s’anesthésier.

La Barbe est un très beau témoignage, plein d’humour, d’humilié et de poésie. Le récit d’une douleur qui s’apprivoise, d’une vie qui se construit comme un mur composé de pierres inégales. Mais « les blocs qui le forment laissent percer des éclats de ciel ».