Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > Avec #MosqueMeToo, des musulmanes dénoncent les agressions sexuelles lors du (...)

Avec #MosqueMeToo, des musulmanes dénoncent les agressions sexuelles lors du pèlerinage à La Mecque

samedi 10 février 2018, par siawi3

Source : https://www.20minutes.fr/high-tech/2218555-20180210-mosquemetoo-musulmanes-denoncent-agressions-sexuelles-lors-pelerinage-mecque


Avec #MosqueMeToo, des musulmanes dénoncent les agressions sexuelles lors du pèlerinage à La Mecque

FEMINISME Un mot-dièse a été lancé sur le modèle de #MeToo pour dénoncer les agressions sexuelles lors du hajj…

O. P.-V.

Publié le 10/02/18 à 15h47 — Mis à jour le 10/02/18 à 15h47


Photo
 : Chaque année, des musulmans du monde entier se rendent en pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite. — Amr Nabil/AP/SIPA

La vague de libération de la parole autour des violences faites aux femmes touche aussi le pèlerinage à La Mecque. Le hajj, qui doit avoir lieu fin août, est l’objet d’un mot-dièse apparu sur les réseaux sociaux depuis cette semaine : #MosqueMeToo (#MosquéeMoiAussi) sert à dénoncer les cas de harcèlements et d’agressions sexuelles qui ont lieu lors de ce pèlerinage, cinquième pilier de l’Islam, qui rassemble plus de deux millions de personnes chaque année en Arabie saoudite.

« Mon expérience dans la ville sainte est éclipsée par cet horrible incident »

Le mouvement a pris sur les réseaux initialement sans le hashtag, avec ce post par exemple d’une jeune Pakistanaise sur Facebook, le 2 février, qui prévient que son message pourrait « heurter les sensibilités religieuses ». Agressée sexuellement à plusieurs reprises lors de son pèlerinage à La Mecque, elle raconte que « toute son expérience dans la ville sainte est éclipsée par cet horrible incident ».

°

Sabica Khan .
2 février, 09:34 ·

*I was afraid to share this because it might hurt your religious sentiments*.

While performing my tawaaf around the Kaaba after isha prayer, something really weird happened. It was my 3rd tawaf, and I felt a hand on my waist. I thought it was just an innocent mistake. I completely ignored. Then... I felt it again. It made me feel very uncomfortable. I kept moving. During my 6th tawaf I suddenly felt something aggressively poking my butt, I froze, unsure of whether it was intentional. I ignored and just kept moving slowly because the crowd was huge. I even tried to turn around but woefully couldn’t. When I reached the Yemeni corner, someone tried to grab and pinch my butt. I decided to stop there. Grabbed his hand and threw it off me *couldn’t move or turn around* I was literally petrified. Couldn’t even escape, so I stood, and turned around as much as I could, to see what’s happening, I turned around but... couldn’t see who it was.
I felt so violated. I felt unable to speak out. Stayed quiet because I knew no one would trust me, or nobody would take it seriously, except my mum. So I told her everything when I returned to the hotel room. She was incredibly confused and devastated. After this incident, she never allowed me to go there again alone.

It’s sad to say that you are not even safe at holy places. I’ve been harrased, not once, not twice , but thrice. My entire experience at the holy city is overshadowed by this horrible incident.

I believe it’s totally okay and important to be open about harassment.
Don’t know how many of you had similar experience there but this incident has unfortunately left me feeling upset.

°

#MosqueMeToo a ensuite été lancé en début de semaine par une journaliste américano-égyptienne, Mona Eltahawy, qui avait raconté avoir été agressée à 15 ans, lors de son pèlerinage en 1982. Elle a pris pour modèle pour son mot-dièse le fameux #MeToo qui avait accompagné les témoignages de femmes dans la foulée de l’affaire Harvey Weinstein.

°

Mona Eltahawy

@monaeltahawy

I have shared my experience of being sexually assaulted during Haj in 1982 when I was 15 in the hope that it will help fellow Muslim women break silence and taboo around their experience of sexual harassment/abuse during Haj/Umra or in sacred spaces. Let’s use #MosqueMeToo https://twitter.com/monaeltahawy/status/960644697067749376
03:27 - 6 févr. 2018

°

Des centaines de tweets ont suivi l’initiative de Mona Eltahawy, par exemple celui de cette étudiante en médecine originaire des Etats-Unis, qui écrit trouver « difficile de penser au pèlerinage aujourd’hui, quelque chose qui aurait dû être l’un des meilleurs souvenirs de ma vie et qui aurait dû me rapprocher de Dieu m’a juste détruite ».

°
Mariha Syed @MarihaSyed

I find it hard to think about Umrah now, something that should have been one of the best memories in my life and should have brought me closer to God just ruined me #MosqueMeToo
22:55 - 6 févr. 2018

165
84 personnes parlent à ce sujet

Même écho de la part de cette internaute, qui, après avoir pris connaissance du hashtag, écrit qu’il « m’a ramené à des souvenirs horribles pendant le hajj 2010. Les gens pensent que la Mecque est l’endroit le plus saint pour les musulmans et que personne ne ferait quelque chose de mal. Totalement faux. »

°
Anggi Lagorio @AnggiAngguni

I read about #MosqueMeToo. It brought me to horrible memories during Hajj 2010. People think Mecca is the holiest place for Moslems so nobody would not do something bad. Totally wrong.
22:45 - 6 févr. 2018 · Edinburgh, Scotland

°
Jane Kafira @apostat2lislam

Je découvre le #MosqueMeToo qui prouve une fois encore que le problème n’est pas ce que portent les femmes mais la façon d’éduquer les hommes.
22:20 - 8 févr. 2018

°
Didool @didool_

Ça me rend fou, inutile, incapable, c’est déprimant. Dans l’endroit qui me semblait le spirituellement apaisant, qu’on se permette de faire ça et que ce soit pas sanctionné !? Tfou #LRT #Mosquemetoo
13:21 - 10 févr. 2018