Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > impact on women / resistance > France : Marchons à Paris pour Marielle Franco, assassinée au Brésil

France : Marchons à Paris pour Marielle Franco, assassinée au Brésil

lundi 19 mars 2018, par siawi3

Source : http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article43585

Marchons à Paris pour Marielle Franco, assassinée au Brésil

vendredi 16 mars 2018,

par Collectif

Brésil, 14 mars 2018. À Rio, Etat occupé par l’armée depuis février, la conseillère municipale Marielle Franco, femme noire et lesbienne qui a grandi dans la favela de la Maré, a été exécutée.

Elle a toujours lutté pour les droits des femmes, milité pour les droits humains et dénoncé la guerre civile dans les favelas ainsi que le génocide de la jeunesse noire par la police militaire.

Il y a seulement 4 jours, elle a dénoncé la violence policière dans la communauté d’Acari.

Mardi, elle a également dénoncé encore un autre homicide d’un jeune noir, Matheus Melo, tué à la sortie d’une église.

Marielle, présente.

°

Samedi, 17 mars

10h : Production de affiches et bannières en honneur de la mémoire de Marielle (place de l’Opéra)

14h : Nous rejoindrons la manifestation contre la violence policière qui se déroulera samedi à 14h également sur la place de l’Opéra.

* https://www.facebook.com/events/811496219061420/

Rassemblement en solidarité avec Marielle Franco

Assassinée à Rio de Janeiro

Samedi 17 mars – 14h

Place de l’Opéra

La Coordination Européenne de la Marche Mondiale des Femmes souhaite démontrer son soutien total et sa solidarité avec ses soeurs brésiliennes pour l’assassinat brutal de l’activiste féministe Marielle Franco.

Marielle, député du parti brésilien PSOL, militante féministe noire, active contre les brutalités policières dans les bidonvilles de Rio de Janeiro, a été tuée d’une façon barbare pour son militantisme et sa lutte incessante pour la justice sociale.

Nous joignons nos voix à celles de nos sœurs brésiliennes, ainsi qu’aux voix qui s’élèvent autour du monde et exigent que justice soit faite.
La lutte pour la justice sociale ne peut pas continuer à prendre la vie des femmes militantes.

La Marche Mondiale des Femmes, chaque année, fait du 9 Janvier un jour de commémoration en l’honneur de nos sœurs tuées dans la défense de la paix et de la justice sociale. Marielle Franco ne sera pas oublié.

Nous continuerons à marcher jusqu’à ce que toutes les femmes soient libres.

Des manifestations ont eu lieu au Brésil hier : à Rio, Porto Alegre, Sao Paulo, Belo Horizonte, ainsi qu’à Santiago, Buenos Aires ou Montevideo...
Emotion au Brésil après l’assassinat d’une conseillère municipale de Rio

Une conseillère municipale de gauche de Rio de Janeiro a été assassinée mercredi à Rio, au Brésil, provoquant une vague d’émotion dans le pays.

L’assassinat mercredi d’une conseillère municipale de gauche de Rio de Janeiro a suscité une vaste émotion au Brésil, où des marches de protestation sont convoquées pour jeudi dans plusieurs villes. Marielle Franco, 38 ans, militante du Parti socialisme et liberté (PSOL), a été tuée par balles dans le centre de Rio alors qu’elle se trouvait dans une voiture et revenait d’un rassemblement pour la promotion des femmes noires. Le chauffeur du véhicule a lui aussi été abattu, et une femme qui se trouvait dans la voiture a survécu. Selon les premiers éléments de l’enquête, les tirs mortels sont partis d’une autre voiture.

Le gouvernement brésilien a annoncé qu’il mettait la police fédérale à la disposition des autorités de Rio pour les assister dans l’enquête. Le gouverneur de centre droit de l’Etat de Rio, Luiz Fernando Pezao, a dénoncé un acte d’une « extrême lâcheté », et le maire évangéliste de la ville a condamné cet « assassinat brutal ». L’association de défense des droits de l’homme Amnesty International a réclamé « une enquête immédiate et rigoureuse », afin « qu’il n’y ait aucun doute sur le contexte, la motivation et les auteurs » de l’assassinat de la conseillère municipale.

Au cours des dernières semaines, Marielle Franco avait dénoncé un accroissement de la violence policière dans les favelas. Elle s’était aussi opposée à la décision du président brésilien Michel Temer de confier à l’armée la sécurité de Rio pour tenter de contenir l’escalade de la violence qui ne cesse d’augmenter depuis la fin des jeux Olympiques de 2016. Le PSOL et ses alliés ont toutefois déclaré que la conseillère municipale n’avait pas fait état de menaces contre elle au cours de la dernière période.

Les appels se sont multipliés dans les réseaux sociaux pour organiser des manifestations devant l’Assemblée législative de Rio et dans d’autres endroits de la ville. « Marche contre le génocide noir ! Nous sommes Marielle Franco », déclarait l’un de ces appels, qui avait recueilli en quelques heures 20.000 promesses de participation. Des rassemblements sont également prévus à Sao Paulo et à Belo Horizonte.

Paris Match
La Rédaction avec AFP

* Publié le 15/03/2018 à 07h38 : http://www.parismatch.com/Actu/International/Emotion-au-Bresil-apres-l-assassinat-d-une-conseillere-municipale-de-Rio-1480103