Subscribe to SIAWI content updates by Email
Home > fundamentalism / shrinking secular space > Tunisie: Kamikaze à la frontière tunisienne avec la Libye

Tunisie: Kamikaze à la frontière tunisienne avec la Libye

Monday 19 March 2018, by siawi3

Source: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/03/19/encercle-par-les-forces-de-l-ordre-un-homme-se-fait-exploser-dans-le-sud-de-la-tunisie_5273178_3212.html#jPi4dVVrGdXOIq6m.99

Encerclé par les forces de l’ordre, un homme « se fait exploser » dans le sud de la Tunisie

L’homme, qui avait un comportement « suspect » selon les forces de l’ordre, se trouvait dans la région de Ben Gardane.

Le Monde.fr avec AFP Le 19.03.2018 à 14h44 • Mis à jour le 19.03.2018 à 16h40

image: http://img.lemde.fr/2016/03/03/0/0/3764/2544/768/0/60/0/daf55da_5390144-01-06.jpg
Des militaires tunisiens à proximité d’une maison dans laquelle s’étaient retranchés des djihadistes, en mars 2016, à proximité de Ben Gardane.

Un homme « s’est fait exploser », lundi 19 mars, alors qu’il était poursuivi par les forces de l’ordre dans la région de Ben Gardane, frontalière de la Libye, dans le sud de la Tunisie, annonce le ministère de l’intérieur tunisien.

La garde nationale intervenait après avoir reçu « des informations sur les mouvements de deux hommes suspects » dans cette région, a rapporté le porte-parole du ministère de l’intérieur, Khalifa Chibani.

Amélioration de la sécurité

Les forces de l’ordre se sont alors rendues dans la zone de Magroun, proche d’une réserve naturelle, où elles ont repéré les deux hommes et ont tenté d’intervenir, mais « l’un d’eux s’est fait exploser », a dit M. Chibani. Le deuxième homme a été abattu par les forces de sécurité, selon des responsables.

Cet incident survient alors que la Tunisie vient de commémorer des attaques djihadistes sans précédent perpétrées il y a deux ans contre des installations des forces de l’ordre dans la ville de Ben Gardane, située à quelques kilomètres de la frontière libyenne. La situation sécuritaire en Tunisie s’est depuis largement améliorée, disent les autorités, qui appellent toutefois toujours à la vigilance.