Subscribe to SIAWI content updates by Email
Accueil > fundamentalism / shrinking secular space > France : Prise d’otage à Trèbes - l’agresseur se revendique de (...)

France : Prise d’otage à Trèbes - l’agresseur se revendique de Daesh

vendredi 23 mars 2018, par siawi3

Source : https://www.20minutes.fr/societe/2242827-20180323-prise-otage-trebes-sait


Prise d’otage à Trèbes : Ce que l’on sait

AUDE Un homme aurait ouvert le feu sur un groupe de CRS à Trèbes, dans l’Aude…

Manon Aublanc

Publié le 23/03/18 à 13h06 — Mis à jour le 23/03/18 à 13h06

Photo : Les forces de l’ordre bloquent l’entrée de la ville de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018, alors qu’une prise d’otage est en cours dans un supermarché de la ville. — ERIC CABANIS / AFP

Une prise d’otages est en cours ce vendredi matin dans un supermarché de Trèbes, dans l’Aude, a appris 20 Minutes de sources concordantes. Au moins, deux personnes seraient décédées, mais le bilan définitif n’est pas encore connu.

VIDEO : Prise d’otage en cours dans un super marché de Trèbes.

Que s’est-il passé ?

Selon les premiers éléments de l’enquête, le suspect s’en serait d’abord pris, vers 10h30, à un groupe de quatre CRS qui rentrait d’un footing et se dirigeait vers la caserne. L’homme était, semble-t-il, à bord d’une voiture Peugeot lorsqu’il a ouvert le feu à plusieurs reprises en leur direction à l’aide d’une arme de poing. L’un des CRS a été blessé par balles à l’épaule sans que ses jours ne soient en danger.

Vers 11h15, une prise d’otages est signalée à quelques kilomètres de là, à Trèbes. La même voiture est signalée à proximité des lieux. Plusieurs témoins ont entendu des détonations à l’intérieur et l’un d’entre eux aurait indiqué avoir entendu le suspect crier « Allahou Akbar ».

Combien y a-t-il de victimes ?

La prise d’otage est toujours en cours mais selon les premiers éléments du dossier, au moins deux personnes seraient décédées dans le supermarché. La BRI de Toulouse, le GIGN de Toulouse et le Raid sont arrivés sur place.

Qui s’occupe de l’enquête ?

Une enquête pour « assassinat », « tentative d’assassinat » et « séquestration » en relation avec une entreprise terroriste a été ouverte par la section antiterroriste du parquet de Paris.​ L’enquête a été confiée à la sous-direction antiterroriste (SDAT), la DGSI et la PJ de Montpellier (DIPJ).

°

Source : http://www.bfmtv.com/police-justice/prise-d-otages-dans-un-supermarche-pres-de-carcassonne-1402489.html

BFMTV Police Justice Faits Divers

Prise d’otages à Trèbes : l’agresseur se revendique de Daesh

23/03/2018 à 11h30 Mis à jour le 23/03/2018 à 13h08

Newsletter BFMTV Midi

Super U

Le Super U de Trèbes, près de Carcassonne. - Capture d’écran
Au moins deux personnes ont été touchées par balles vendredi matin lors d’une prise d’otages par un homme se réclamant de Daesh, dans un supermarché de Trèbes (Aude), près de Carcassonne. Plus tôt, un CRS a été blessé par balle à Carcassonne.

L’essentiel :

Un homme se revendiquant de Daesh est entré ce vendredi en fin de matinée dans un supermarché de Trèbes, où des coups de feu ont été entendus.

Deux personnes ont été touchées par balles et gisent au sol.

Le GIGN, la BRI et le Raid sont sur place.

Plus tôt dans la matinée, un CRS a été blessé par balles à Carcassonne. Son pronostic vital n’est pas engagé.

Le parquet antiterroriste de Paris s’est saisi de l’enquête.

Une prise d’otages est en cours dans un supermarché Super U à Trèbes, à l’est de Carcassonne. Selon les premiers éléments de l’enquête, un homme a pénétré vers 11h15 dans ce supermarché Super U et des coups de feu ont été entendus. Selon le parquet, l’agresseur se revendique de Daesh. Des témoins rapportent qu’il aurait crié "je suis un soldat de Daesh".

Une à deux personnes ont été touchées par balles et seraient décédées, selon le commandement de la gendarmerie. "On a malheureusement une présomption de décès, mais on ne peut pas faire venir de médecin sur place pour le vérifier", a déclaré le général Jean-Valéry Letterman, qui commande l’ex-région de Languedoc-Roussillon.

Le parquet antiterroriste de Paris s’est saisi de l’enquête. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé qu’il se rendait sur place.

La préfecture de l’Aude confirme sur Twitter qu’"une opération de police est en cours", le Premier ministre Edouard Philippe évoque "une situation sérieuse". Tout laisse "à penser qu’il s’agirait d’un acte terroriste", a-t-il indiqué.

L’opération de police a débuté aux alentours de 11 heures. Le GIGN, la BRI et le Raid se trouvent sur place, trois hélicoptères sont mobilisés. "La situation n’est pas stabilisée", a indiqué la gendarmerie.

Quelques minutes plus tôt, un CRS a été blessé par balle par un homme armé à Carcassonne, sans que son pronostic vital ne soit engagé. Il faisait son jogging avec trois collègues, ils s’apprêtaient à rentrer vers le cantonnement CRS de Carcassonne, lorsque le tireur a ouvert le feu depuis sa voiture. Le même véhicule a ensuite poursuivi son chemin et l’individu au volant est ensuite entré dans un Super U avec son arme.